Diagnostic pour les logements à chauffage individuel

Les consommations sont établies à partir d’un calcul conventionnel.

Diagnostic de performance énergétique – logement
N° :
Valable jusqu'au :
Type de bâtiment :
Année de construction :
Surface habitable :
Adresse :
Date :
Diagnostiqueur :


Signature :
Propriétaire :
Nom :
Adresse :
Propriétaire des installations communes (s’il y a lieu) :
Nom :
Adresse :
Consommations annuelles par énergie
obtenus par la méthode …………., version …….., prix moyens des énergies indexés au
  Consommations en énergies finales Consommations en énergie primaire Frais annuels d’énergie
  détail par énergie et par usage en kWhEF détail par usage en kWhEP € TTC
Chauffage kWhEF kWhEP € TTC
Eau chaude sanitaire kWhEF kWhEP € TTC
Refroidissement kWhEF kWhEP € TTC
CONSOMMATIONS D’ÉNERGIE POUR LES USAGES RECENSÉS kWhEF kWhEP € TTC
Consommations énergétiques (en énergie primaire) pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement

Consommation conventionnelle : kWhEP/m²/an

consommation énergétique

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement

Estimation des émissions : kg éqCO2/m²/an

émission de gaz
Diagnostic de performance énergétique
Descriptif du logement et de ses équipements
Logement Chauffage Eau chaude sanitaire
Murs : Système : Système :
Toiture : Emetteurs :  
Menuiseries : Inspection > 15 ans :  
Plancher bas :    
Énergies renouvelables Quantité d’énergie d’origine renouvelable kWhEP/m².an
Type d’équipements présents utilisant des énergies renouvelables :

A quoi sert un diagnostic ?

  • tenir le locataire ou l'acheteur potentiel informé;
  • présenter une comparaison des différents biens immobiliers;
  • encourager à entreprendre des travaux d'économie d'énergie et aider à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Consommation conventionnelle

On appelle consommation d'énergie conventionnelle celle calculée pour des conditions d'usage standard respectées par les occupants et dans des conditions climatiques moyennes. Des écarts importants peuvent être constatées entre la facture d'énergie et la consommation conventionnelle, et ce pour diverses raisons, notamment la rigueur de la saison hivernale ou le comportement excessif des occupants en tant consommateurs d'énergie.

Conditions standard

Les conditions standard sont celles qui ont trait au mode de chauffage (les températures de chauffe du logement durant la journée et la nuit, ainsi que les périodes de vacances de celui-ci), les nombre de résidents, le volume d'eau chaude qu'ils consomment, la rigueur du climat (les températures de l'air et de l'eau potable hors du logement, le taux d'ensoleillement local). Ces conditions standard sont de normes sur la base desquelles sont réalisés les calculs de consommation. Certains de ces critères sont communs à nombre de méthodes de calcul.

Constitution des étiquettes

La consommation conventionnelle que porte l'étiquette énergie est le résultat de la soustraction de la consommation d'énergie calculée la consommation de l'énergie générée par les installations solaires thermiques ou, pour le solaire photovoltaïque, la partie de l'énergie photovoltaïque qu'utilise la partie privative d'un lot.

Energie finale/énergie primaire

On appelle énergie finale celle que le consommateur utilise chez lui, c'est-à-dire le gaz, l'électricité, le fioul domestique, le bois, etc. Avant de mettre à la disposition du consommateur toutes ces énergies, d'autres énergies ont été dépensées, pour l'extraction, la production, le stockage et la distribution. La somme totale de toutes les énergies ainsi consommées s'appelle l'énergie primaire.

Divers usages

D'ordinaire, la méthode de calcul utilisée n'estime que les consommations d'énergie nécessaires pour le chauffage et le refroidissement du logement, et la production d'eau chaude sanitaire. D'autres énergies, telles que celles nécessaires à l'éclairage, la cuisson et les appareils électroménagers, ne sont pas prises en compte dans les étiquettes climat et énergie des bâtiments.

Fluctuations des valeurs de calcul et des coûts de l'énergie

L'estimation de la consommation et du coût de l'énergie tient compte un ensemble de paramètres qui changent de manière remarquable dans le temps. L'information « prix de l'énergie en date du… » signale la date de l'arrêté en application lors de l'exécution du diagnostic. Il s'agit des prix moyens des énergies constatés par l'Observatoire de l'Energie à l'échelle du pays.

Energies renouvelables

Sur cette page, nous présentons ces énergies séparément. Nous n'estimons ici que les quantités d'énergie renouvelable qui est générée par des équipements mis en place à demeure et utilisés dans le logement.

Quelques conseils pratiques très utiles

Outre les aménagements et améliorations qu'il faut apporter à son logement (pour cela, veuillez consulter la page qui suit), il y a plusieurs précautions à prendre, qui ne coûtent rien ou très peu, et sont capables de réduire le facture énergétique et les émissions de gaz à effet de serre. Ces mesures ont principalement trait au chauffage, l'eau chaude sanitaire et le confort d'été.

Le chauffage

Régulation et programmation: la régulation garde la température du logement à une valeur constante; un thermostat à 19°C est recommandé. Pour ce qui est de la programmation, elle fait varier la température selon les besoins et l'occupation de l'habitation. Dans le cas de l'inoccupation du logement ou lorsque les besoins de confort requis sont limités, il est conseillé de couper tout simplement le chauffage. Cependant, lorsqu'il s'agit d'assurer la remontée rapide de la température, il existe la possibilité d'un contrôle de réduction de la température qui peut ramener de quelque 3 à 4 degrés la température du logement en cas de courtes absences. S'il s'agit d'une absence plus logue, nous vous recommandons ce que l'on appelle une température « hors gel » qui avoisine les 8°C.

Réduire la température d'un degré Celsius équivaut une économie d'environ 5 à 8%. Mettre à l'arrêt le chauffage lorsque les fenêtres du logement sont ouvertes est une autre manière économique de gérer sa consommation d'énergie. La fermeture des volets et des rideaux tirés durant la nuit est également une comportement économique. Ne jamais placer de meubles devant les installations émettrices de chaleur (convecteurs ou radiateurs, par exemple), car cette obstruction est nuisible à la bonne propagation de la chaleur.

Chauffage d'eau sanitaire

Pendant les périodes d'inoccupation du logement, il est vivement recommandé d'éteindre le chauffe-eau. Pareille comportement réduit les pertes inutiles. Le choix des mitigeurs thermostatiques est nettement préférable aux mélangeurs.

Ventilation du logement

Si votre logement dispose d'une ventilation naturelle, le bon renouvellement de l'air intérieur et la protection de votre maison contre la dégradation par l'humidité dépendent de la bonne aération. Il est vivement recommandé d'aérer suffisamment, chaque jour, votre logement et de procéder régulièrement au nettoyage des grilles d'entrée d'air et des bouches d'extraction, lorsque cela est possible. Il est déconseillé d'obstruer les entrées d'air: cela représente une menace sérieuse à votre santé et celle des autres occupants du logement. Au cas où votre logement est équipé d'une installation de ventilation mécanique, il est conseillé de procéder à son aération périodique.

Confort durant l'été

L'utilisation de stores et de volets, pendant la saison estivale, est très conseillée car elle réduit sensiblement les contacts directs du logement avec le soleil, pendant la journée. Avec l'ouverture des fenêtres durant la nuit, la maison peut profiter du courant d'air pour son rafraîchissement.

D'autres usages

L'éclairage

Pour l'éclairage de votre maison, il est préférable de choisir de l'équiper de lampes à basse consommation (celles fluo-compactes ou fluorescentes). Par conséquent, les lampes à incandescence et celles halogènes, qui sont grosses consommatrices d'énergie, sont à éviter. Le nettoyage des luminaires (vasques, abat-jour, etc.) et des lampes, car la poussière peut réduire jusqu'à 40% de leur efficacité lumineuse.

Bureautique et matériel audiovisuel

Il est vivement recommandé d'éteindre ou de débrancher les appareils (tels que ordinateurs, téléviseurs, magnétoscopes, etc.) lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Ainsi, vous vous épargnerez une consommation inutile et votre facture d'électricité sera réduite.

Electroménager (réfrigération, cuisson, etc.)

Les appareils classe A ou supérieure (A+, A++, etc.) sont conseillés.

Les améliorations énergétiques recommandées

Nous vous soumettons dans le tableau qui suit quelques conseils pratiques qui vous permettrons de réduire votre facture d'énergie. Nos conseils portant sur les consommations, les économies, les efforts et retours sur investissements sont purement indicatifs et doivent être pris en considération séparément les uns des autres. Nous ne tenons pas compte, ici, de certaines dépenses additionnelles (des travaux de finition, par exemple). Les valeurs que nous vous fournissons devraient obligatoirement être complétées par des devis d'entreprise avant d'entreprendre ces travaux. Pour rappel, sachez que des aides fiscales (crédit d'impôt, subventions, etc.) réduisent les coûts moyens annoncés. La TVA est au taux réduit de 5,5%.

Mesures d’amélioration Nouvelle consommation conventionnelle Kwh/m2 Effort d’investissement Économies Rapidité du retour sur investissement Crédit d’impôt
%
%
%
%
%
%
légende amélioration énergétique

Remarques :

Il est recommandé qu'un professionnel soit chargé de la réalisation des travaux.

N'oubliez pas qu'il vous est possible de bénéficier d'un crédit d'impôt pour l'achat des fournitures dont vous aurez besoin !
www.impots.gouv.fr

Pour plus d’informations : www.ademe.fr

Diagnostic immobilier

Diagnostic immobilier
Obtenez votre devis gratuitement !

Gatuit et sans engagement
Devis de diagnostic immobilier

Devis diagnostiqueur

Bénéficiez des compétences de diagnostiqueurs immobiliers près de chez vous, comparez et trouvez le meilleur prix.

Obtenir des devis

Diagnostics obligatoires

La liste de vos diagnostics obligatoires en 1 clic !

Découvrez la liste des diagnostics que vous devez impérativement réaliser avant toute transaction !

Recevoir la liste