Baisse des prix en 2012, l'immobilier parisien se fissure

01/02/2012 à 10:37 - Immobilier - Par - Réagir

2012, l'année de la baisse des prix à Paris
Baisse des prix en 2012, l'immobilier parisien se fissure

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Prix excessivement élevés, hausse récurrente, en matière d'immobilier, Paris a toujours fait figure d'exception française, notamment au cours de cette année 2011. L'écart entre les marchés immobiliers de province et celui de la capitale pourrait toutefois cesser de se creuser. Si les prix des logements parisiens ont battus des records l'année dernière, cela n'empêche pas les notaires d'Ile-de-France d'envisager désormais leur légère décrue.

Entre les mois d'août et novembre 2011, le prix du mètre carré parisien s'est renchéri de près de 20 euros. Une progression qui ne fait évidemment pas les affaires des candidats à l'achat immobilier et qui a permis à la capitale de battre un nouveau record de prix (8390 euros le mètre carré). Un tel niveau de prix a eu de quoi refroidir les velléités d'achat de bon nombre d'acquéreurs potentiel au point que les notaires ont noté, dans le même temps, un recul annuel de près de 13% du nombre de transactions à Paris (7400 unités sur les mois de septembre, octobre et novembre derniers).

Cette baisse du nombre de vente n'est toutefois pas uniquement localisée sur Paris. Les notaires constatent en effet une orientation similaire pour l'ensemble du marché d'Ile-de-France (-10% à 34.700 logements vendus).

On le voit, les acheteurs ne semblent pas s'être rués en masse sur les appartements parisiens. Ce choix de l'attentisme (contraint ?) pourrait d'ailleurs s'avérer des plus judicieux puisque les notaires n'hésitent désormais plus à tabler sur une baisse de prix, certes légère, mais imminente. Selon leurs dernières projections, la valeur de l'immobilier parisien pourrait ainsi enregistrer un repli de l'ordre de 1 à 2,2%, celle du mètre carré s'établissant alors, dès la fin du premier trimestre 2012, entre 8200 et 8300 euros.

Vos réactions

Immobilier - Baisse des prix en 2012, l'immobilier parisien se fissure

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Baisse des prix en 2012, l'immobilier parisien se fissure

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page