2014, nouvelle année noire pour la construction

17/12/2014 à 12:18 - Immobilier - Par - Réagir

2014, nouvelle année noire pour la construction
2014, nouvelle année noire pour la construction

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'année 2014 aura vu le secteur de la construction s'enfoncer encore un peu plus dans la crise. Tel est le bilan dressé par la FFB qui ne prévoit pas d'amélioration pour 2015.

La construction s'est effondrée en 2014

Une nouvelle année noire s'achève pour la construction qui devra sans doute patienter encore de longs mois avant de pouvoir enfin sortir la tête de l'eau. C'est en substance ce que l'on peut retenir du bilan établi par la Fédération Française du Bâtiment pour l'année écoulée. Regrettant la perte de quelques 30 000 emplois sur ce seul exercice, Jacques Chanut, président de la FFB, ne peut que se rendre à l'évidence : le bâtiment n'a pas su s'extirper du marasme dans lequel il est embourbé depuis plusieurs années et a vu son activité se replier de 4,3% en 2014. On est ici bien loin des -0,4% sur lesquels tablait la fédération.

« La croissance économique ne fut pas au rendez-vous en 2014, contrairement à ce que les économistes retenaient comme hypothèse », souligne Jacques Chanut. Dans le détail, en dépit de taux de crédit immobilier gagnant chaque mois en attractivité, le secteur du logement neuf a donc poursuivi sa lente dégradation puisqu'après les -7,9% observés en 2013, la production a cette fois-ci chuté de -10,3%.

PTZ, Pinel, des mesures porteuses d'espoir

Pour la FFB, la faute en incombe au « blocage de nombreux permis de construire par les maires au cours de l'été » mais aussi et surtout à une perte de confiance des ménages. Or, c'est justement cette confiance que les récents dispositifs annoncés par le gouvernement entendent raviver. Des mesures porteuses d'espoir pour la fédération qui reste persuadée « que le dispositif (fiscal) Pinel et le retour de longs différés pour les bénéficiaires modestes du Prêt à taux zéro (PTZ+) vont venir doper la demande ».

Pas de reprise en vue pour 2015

Néanmoins, comme le souligne justement son président, « entre le moment où vous annoncez des aides et le moment où la grue se monte, il peut se passer une bonne année ». Le chemin vers un hypothétique rétablissement s'annonce long et la FFB estime qu'avec une baisse d'activité estimée à -0,4%, 2015 ne sera probablement pas l'année de la reprise.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page