Achat immobilier : pour un français sur cinq, il est urgent d'attendre

01/03/2012 à 11:03 - Immobilier - Par - Réagir

Achat immobilier : il est urgent d'attendre
Achat immobilier : pour un français sur cinq, il est urgent d'attendre

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En matière d'achat immobilier, les périodes électorales, accompagnées de leur lot de réformes potentielles, sont traditionnellement empreintes d'un attentisme légitime. Celle-ci ne déroge pas à la règle puisque, selon une récente étude TNS-Sofres Logic-immo, près d'un français sur cinq envisage d'attendre la fin de l'échéance présidentielle avant d'engager un éventuel projet immobilier.

L'enquête trimestrielle menée par TNS-Sofres met en lumière l'attentisme actuel des français en matière d'immobilier. 19% des sondés déclarent ainsi attendre la fin de la période électorale afin de s'engager sur un quelconque projet. A titre de comparaison, lors d'une précédente étude publiée en octobre 2011, seuls 9% des français avouaient vouloir reporter leurs visées immobilières. Devant l'imminence d'une élection présidentielle au sein de laquelle le logement semble désormais occuper une place centrale (chacun des candidats allant de ses propositions) bon nombre de français jugent qu'il est en effet relativement délicat d'établir une éventuelle ligne directrice en ce qui concerne l'évolution du marché.

Attentistes, les français semblent également être pessimistes. S'ils étaient quasiment un sur deux en janvier 2011 à trouver la période propice à un investissement immobilier, ils ne sont désormais plus que 37%. La perspective d'une probable baisse des prix de l'immobilier alimente certes cette idée (45% des personnes interrogées estiment en effet qu'une telle baisse ne fait plus de doute), mais n'explique toutefois qu'en partie cette prudence des acquéreurs potentiels. 55% des français disposant d'un projet d'achat ne cachent ainsi pas leurs craintes en ce qui concerne le crédit immobilier et notamment le durcissement des conditions d'octroi.

De l'avis de Logic Immo, les incertitudes liées aux conditions de financement pèse de tout leur poids sur l'indice de confiance immobilier que le site publie chaque trimestre. S'élevant à +11,4 points en janvier 2011, celui-ci s'est ainsi effondré pour s'établir, 12 mois plus tard, à -14,8 points.

Vos réactions

Immobilier - Achat immobilier : pour un français sur cinq, il est urgent d'attendre

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Achat immobilier : pour un français sur cinq, il est urgent d'attendre

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page