Crise immobilière : journée noire

22/01/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Affolement boursier
Crise immobilière : journée noire

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Du jamais vu depuis le 11 septembre 2001 : ce lundi 21 janvier a été synonyme de journée noire pour la majorité des places financières mondiales.

- 6,83 % pour le CAC 40 à Paris (principal indice boursier français), - 5,48 % à Londres, - 5,48 % à Bruxelles, - 5,83 % à Lisbonne, - 7,54 % à Madrid, voilà se que pouvaient afficher en clôture les grandes bourses européennes.

Aux Etats-Unis, Wall Street, première place financière mondiale, a échappé à cet "effondrement" boursier en restant fermée pour cause de jour férié (date anniversaire de la naissance de Martin Luther King), mais la dégringolade elle, a continué sa propagation en investissant les marchés asiatiques. Les bourses de Hong-Kong et Shanghai ont ainsi respectivement enregistré des chutes de 8,65 % et 7,22 %.

Tout se passe comme si les diverses places financières prenaient soudainement conscience de la crise ébranlant les Etats-Unis. Les investisseurs craignent la future récession d'une économie américaine mise à mal par la crise du crédit immobilier à risque (subprime) et c'est avec anxiété qu'ils observent désormais l'impact que pourraient avoir les différentes mesures prises Outre-Atlantique.

A Tokyo, second centre financier du monde - clôturant lundi soir à - 5,65 % - , les investisseurs ne semblent pas fonder de réels espoirs sur les plans de sortie de crise adoptés par le gouvernement américain (140 milliards de dollars injectés) et la Banque Centrale américaine (futures baisses des taux d'intérêt du crédit immobilier annoncées par la FED). Comme le précise Osamu Tamada, expert chez Mizuho Investors Securities : « à moins que le gouvernement américain ne décide d'injecter des fonds publics pour résoudre le problème des 'subprimes', les craintes d'un assèchement du crédit ne disparaîtront pas ».

A Taïpeh (capitale de Taïwan) Allen Lin, analyste chez Concord Securities, estimait également que « la dégringolade de ce matin est une conséquence de la chute des Bourses européennes. Il est à craindre que les problèmes de 'subprimes' aux Etats-Unis déclenchent non seulement une récession là-bas, mais aussi un ralentissement économique mondial ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Crise immobilière : journée noire

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crise immobilière : journée noire

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page