Le marché de l'immobilier affiche une baisse générale de ses prix

09/11/2007 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Le marché de l'immobilier affiche une baisse générale de ses prix

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Conséquence directe de la crise immobilière qui secoue depuis plusieurs mois les Etats-Unis, contrecoup de la hausse des taux d'intérêts pour un calcul crédit immobilier ou simple coïncidence, en France le marché immobilier voit, pour le 4ème mois consécutif, ses prix baisser.

Une étude réalisée par le site immobilier de petites annonces entre particulier.com révèle que pour ce mois d'octobre 2007 l'indice du montant moyen d'une transaction concernant un appartement a chuté de 0,9% (100,6 points). Sur les 3 derniers mois, les prix du marché de l'immobilier ont subi un recul de -2,4%.

« En octobre, le prix des appartements comme celui des maisons poursuit son orientation baissière amorcée avant l'été. Cependant, il faut noter que cette baisse est extrêmement mineure si l'on considère qu'elle s'inscrit après plusieurs années de forte hausse. »

Une enquête menée par le site seloger.com, chiffres à l'appui, précise cette tendance pour un grand nombre de villes de province :

  • Lyon : sur l'ensemble des arrondissements, le mètre carré s'adjuge désormais à 2 809 euros, révélant ainsi une baisse moyenne de -0,8% sur les 3 derniers mois.
  • Grenoble : -1,3% est le recul affiché des prix de biens immobiliers dans la capitale iséroise.
  • Valence : les prix de l'immobilier y enregistrent également une dévaluation de -0,8%.
  • Arras : après de fortes hausses, les logements y connaissent une perte de leurs tarifs de -3,5% depuis le mois d'août.
  • Amiens : -11,1% sur un an (et -5,8% au cours du dernier trimestre), Amiens est l'une des villes de province où les prix de logements enregistrent l'un des effondrements les plus importants.
  • Beauvais quant à elle connaît un ralentissement de -2,8% depuis août.
  • Troyes : comme dans de nombreuses villes du Centre Est au cours de cette période, le prix de vente des habitations troyennes reste relativement stable (+0,3% à Reims, -0,3% à Dijon). Il n'en reste pas moins que le marché de l'immobilier connaît là bas une baisse de -5% sur un an.
  • A Strasbourg, avec des tarifs affichant 2 695 euros le mètre carré, l'immobilier a vu ses prix s'affaisser de -6,9% depuis octobre 2006.
  • Plus faiblement touchés, Metz et Besançon connaissent également un repli général de leur immobilier avec respectivement -2,2% et -0,9%.
  • La partie sud de la France n'est pas épargnée : Perpignan (-0,6%), Toulouse (-0,5% général mais -4,7% concernant l'immobilier ancien), Montpellier (-1,1%).

Toutefois, toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne et certaines enregistrent même un marché de l'immobilier en progression sur le dernier trimestre.
C'est le cas de Marseille (+0,1%), Saint Etienne (+0,9%), Lille (+1,1%), Pau (+1,3%), Auxerre (+2,3%) ou encore Paris qui affiche une hausse impressionnante de +8% sur un an (le mètre carré s'adjugeant à 7 385 euros).

Vos réactions

Immobilier - Le marché de l'immobilier affiche une baisse générale de ses prix

Noter cet article :

2 3

Par monstro -

C'est intéressant ça, la tendance se confirme je vais envisager un retour en France!

Lire la suite

Par chatellois62 -

C'est tout bon cette baisse de l'immobiler en france, mais pour corriger réellement il faut une baisse de 35%. Encore un peu de patience et je passe enfin à l'achat... OUF on n'y croyait plus

Lire la suite

Par Fanfan -

Cette baisse est ennuyeuse pour ceux qui, comme moi, ont acheté très cher, et doivent revendre aujourd'hui.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Le marché de l'immobilier affiche une baisse générale de ses prix

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page