Crédit immobilier : banque et immobilier, le mariage interdit

12/01/2009 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Banques et immobilier : bientôt l'indépendance
Jusqu'à présent étroitement liées, banques et agences immobilières pourraient bientôt se retrouver totalement indépendantes les unes des autres.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'achat d'un bien immobilier, qu'il soit destiné à usage unique d'habitation ou en vue d'une location ultérieure (notamment au travers d'un dispositif de défiscalisation tel que la nouvelle loi Scellier), représente à la fois l'un des objectifs majeurs de bon nombre de ménages mais également un investissement sur l'avenir. Dans cette optique, immobilier et établissements bancaires semblaient jusqu'alors indissociables. Un amendement déposé par le député UMP des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca, pourrait bien venir mettre un terme à cette relation privilégiée.

Century 21, Guy Hoquet ou Keops pour les Caisses d'épargne, BNP Paribas Immobilier pour le groupe du même nom ou encore Foncia pour les Banques populaires, les mariages entre agences immobilières et organismes financiers ne manquent pas. Si chacune des parties tire avantage de cette collaboration, l'une proposant le bien à acheter, l'autre offrant le crédit immobilier nécessaire à son financement, le particulier peut-il en dire autant ? Avant même de répondre clairement à cette question, l'amendement déposé par Lionnel Luca et devant s'insérer au sein de la Loi Boutin sur le logement prend les devants en retirant aux professionnels de l'immobilier la possibilité d'exercer « directement ou indirectement une activité tendant à la commercialisation et la distribution de produits bancaires ».

L'indépendance de chaque partie prônée par Lionnel Luca est tempérée par le rapporteur de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, Michel Piron : « la réponse doit passer par davantage de transparence, pas par une interdiction. Il faut exiger que celui qui vend à la fois des produits bancaires et des biens immobiliers informe explicitement ses clients de son double métier. »

S'il n'a pas encore été définitivement validé, l'amendement suscite pourtant déjà de vives critiques de la part des acteurs, tant du secteur du logement que de celui du prêt immobilier. Pour Gérard Ouvrier-Buffet, responsable de l'activité immobilier au Crédit Agricole (groupe bancaire comptant près de 650 agences immobilières en France), « chacun des métiers de banquier, d'assureur, d'agent immobilier est régi par des règles professionnelles et n'est pas réalisé par les mêmes acteurs en face du client. Réglementer davantage n'apporte rien, informer en toute transparence est pour nous nécessaire. Nous en faisons la démonstration en affichant clairement l'appartenance de Square Habitat au Crédit Agricole ». Le délégué général de la Fédération nationale des agents immobiliers (FNAIM), Henry Buzy-Cazaux estime pour sa part que « l'arrivée des banques dans le secteur immobilier a été très positive. Elles ont considérablement institutionnalisé les pratiques en vigueur. Elles ont aussi permis à beaucoup d'acteurs indépendants de céder leur entreprise et de la pérenniser lorsqu'ils devaient partir en retraite et n'avaient pas de relève. »

Si la levée de bouclier émane à la fois du monde financier que du monde immobilier, Lionnel Luca refuse toutefois d'en surestimer l'ampleur : « j'ai déposé cet amendement à la demande de certains agents immobiliers indépendants, membres pour certains de la Fnaim, qui s'inquiètent de voir la mainmise des banques sur le secteur », explique-t-il ainsi afin de légitimer un amendement qui pourrait bien mettre en péril certaines stratégie de développement des grands groupes bancaires.

Via Lesechos.fr

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : banque et immobilier, le mariage interdit

Noter cet article :

Par mohamed -

merci

Lire la suite

Par haase -

merci pour cet article.Je tenais juste à signaler un autre mariage (peut-etre frauduleux ?),celui du crédit agricole et de square habitat

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : banque et immobilier, le mariage interdit

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page