Barack Obama : comment juguler la crise de l'immobilier ?

05/11/2008 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Barack Obama face à la crise de l'immobilier
Le président nouvellement élu, Barack Obama, saura-t-il

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Plébiscitée par les urnes, anticipée et espérée par les marchés financiers, saluée par le monde entier, l'élection de Barack Obama au poste de président des Etats-Unis sauvera-t-elle l'immobilier américain ?

Bien avant l'annonce officielle, Wall Street célébrait déjà la victoire de Barack Obama, une victoire qui pourrait insuffler un nouvel élan au marché. Car si l'administration Bush est aujourd'hui considérée par la Bourse newyorkaise comme la pire équipe avec laquelle elle ait dû composer, le renouveau symbolisé par Barack Obama semble désormais plus qu'attendu. Soutenu par des acteurs économiques tels qu'Eric Schmidt (patron de Google) ou Warren Buffett (plus grosse fortune du monde selon le magazine Forbes), le nouveau président des Etats-Unis s'est pourtant engagé tant pour une taxation accrue des opérations boursières (dividendes et plus-values) qu'un relèvement de l'imposition des grosses fortunes.

Si l'élection la nuit dernière de Barack Obama comme nouveau président des Etats-Unis semble donc contenter le secteur financier, c'est toutefois dans les domaines de l'immobilier et du crédit qu'il devra appliquer les plus pressantes mesures. Sa campagne électorale faisait d'ailleurs la part belle à deux réformes d'envergures :

  • Alors que de plus en plus de propriétaires américains tremblent devant le spectre de l'expulsion, une enveloppe de 10 milliards de dollars pourrait leur être affectée.
  • Point de départ de la crise immobilière et financière, cette multitude d'emprunteurs ayant cédé aux sirènes du subprime pourraient également bénéficier de la mise en place prochaine d'un moratoire de 90 jours concernant les saisies immobilières. Etouffés par des taux de crédit excessifs, ces ménages devront toutefois faire preuve de leur «bonne foi» à vouloir s'acquitter du remboursement de leur prêt immobilier.

« Nous devons donner aux gens de l'air pour leur permettre de retomber sur leurs pieds », avait-il déclaré il y a quelques temps devant l'urgence de la situation. Alors que les prix de l'immobilier accusent des chutes de l'ordre de 15 à 17% selon les localités, près de 3 millions de biens seront en effet, au terme de cette année 2008, concernés par une procédure de saisie.

Vos réactions

Immobilier - Barack Obama : comment juguler la crise de l'immobilier ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Barack Obama : comment juguler la crise de l'immobilier ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page