Benoist Apparu soutient la TVA à taux réduit et l'éco-PTZ

12/04/2011 à 11:06 - Immobilier - Par - Réagir

Benoist Apparu soutient la TVA à 5,5% et l'éco-PTZ
Benoist Apparu soutient la TVA à taux réduit et l'éco-PTZ

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Invité pour la clôture des 4èmes journées de la construction de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment), le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, s'est efforcé de lever les doutes concernant l'avenir de la TVA à 5,5% pour la rénovation et de l'éco-prêt à taux zéro.

Maintien de la TVA à taux réduit

Si certains annonçaient déjà la fin programmée de la TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation des logements, Benoist Apparu semble avoir entendu l'appel des professionnels du secteur. Qu'il s'agisse de Patrick Liébus, président de la Capeb, ou de Didier Ridoret, président de la FFB (Fédération française du bâtiment), tous ont en effet pris position en faveur d'un maintien d'une TVA réduite appliquée sur la rénovation alors même que la cour des comptes prônait son augmentation. A l'occasion des Journées de la construction vendredi dernier à Lyon, et devant un parterre de professionnels, le secrétaire d'Etat au Logement s'est voulu des plus rassurants. « Je peux vous assurer de mon soutien à la TVA à 5,5% sur la rénovation », a-t-il déclaré avant d'ajouter que « le taux réduit de la TVA est un des socles de notre politique pour l'amélioration de l'habitat existant ».

Vers une simplification de l'éco-PTZ

Concernant l'éco-prêt à taux zéro (éco-prêt), Benoist Apparu est revenu sur les résultats décevants enregistrés par cet emprunt consacré à la rénovation écologique. S'il se félicite des quelques 150.000 rénovations qui ont pu être financées par ce biais, le secrétaire d'Etat au Logement reste conscient qu'on est ici bien loin des 400.000 escomptées. Dispositif complexe, l'éco-PTZ devrait prochainement être revu et corrigé afin de faciliter sa distribution par les banques. Une probable fusion de l'éco-prêt à taux zéro avec le crédit d'impôt Développement durable a d'ailleurs été évoquée.

Si les banques sont parfois accusées de ne pas prêter suffisamment d'intérêt à l'éco-PTZ, ces dernières ne sont pas les seules responsables des mauvais chiffres enregistrés. Interrogé par la la chaine immo, Benoist Apparu n'a ainsi pas minimisé le rôle de l'Etat dans cet échec relatif. « Sur l'éco-prêt à taux zéro, ce ne sont pas les banques qui posent problème, c'est nous qui avons mal construit un produit. Ne rejetons pas une responsabilité sur les banques, la responsabilité c'est plutôt la nôtre d'avoir fait un produit trop compliqué », a-t-il déclaré. Soulignant le besoin impératif de faire évoluer le dispositif, Benoist Apparu a également annoncé une simplification de l'éco-prêt à taux zéro dès cette année 2011 afin « qu'il soit mieux vendu par les banques ».

Visionner l'interview de Benoist Apparu

Vos réactions

Immobilier - Benoist Apparu soutient la TVA à taux réduit et l'éco-PTZ

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Benoist Apparu soutient la TVA à taux réduit et l'éco-PTZ

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page