C. Duflot : moins de rigueur pour le Logement

18/02/2013 à 10:39 - Immobilier - Par - Réagir

C. Duflot : moins de rigueur pour le Logement
C. Duflot : moins de rigueur pour le Logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La rigueur peut-être, mais pas au détriment du Logement. Voici en substance ce qu'a déclaré Cécile Duflot dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. Alors que le secteur de la construction accuse un repli des plus marqués, la ministre du Logement n'hésite pas à discuter l'orientation économique que le gouvernement entend adopter.

30.000 transactions de moins, tel est le chiffre enregistré en 2012 par les promoteurs immobiliers qui voient ainsi le nombre de ventes de logements neufs reculer de 28% par rapport à l'année 2011. Avec seulement 73.700 biens cédés, le secteur a enregistré son plus mauvais résultat depuis près de 16 ans.

Si la montée du chômage, l'insuffisance du PTZ Plus en matière de resolvabilisation des emprunteurs et les doutes subsistant autour de la loi de défiscalisation Duflot ne semblent pas jouer en leur faveur, les promoteurs craignent désormais le pire pour cette année à venir. « Le risque est grand de voir le secteur subir un véritable désastre industriel et social », souligne ainsi François Payelle, président de la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers).

Devant la perspective d'une nouvelle dégradation, Cécile Duflot, en sa qualité de ministre du Logement, ne cache pas son inquiétude quant à la politique de rigueur que le gouvernement entend mener. « La réponse à la situation financière de la France ne peut se réduire uniquement à tailler dans les dépenses », souligne-t-elle dans les colonnes du Journal du Dimanche avant d'ajouter qu' « il y a aussi une nécessité d'investissements. Les deux doivent aller de pair ».

Si l'ambition de voir sortir de terre les 500.000 logements annuels (dont 150.000 logements sociaux) promis par le candidat Hollande apparaît désormais illusoire, Cécile Duflot espère bien que le Logement (et donc son ministère) ne soit pas relégué au rang des causes désespérées et puisse bénéficier d'investissements « justes et de longue durée ». « Il serait dangereux que la puissance publique abandonne ses responsabilités », précise la ministre.

Vos réactions

Immobilier - C. Duflot : moins de rigueur pour le Logement

Noter cet article :

4 5

Par tos -

A force de taxer et plafonner les loyers, il n'y a plus d'investisseurs
C'est normal

Lire la suite

Par nico -

On ne peut pas investir et payer toutes les taxes que vous nous mettez . C'est vous qui avez choisi de mettre en péril l'immobilier.
mille euros reste encore mille euros, ça ne fait pas mille cinquante ¤.

Lire la suite

Par julien DORET -

Madame Duflot devait bien se douter qu'avec des revenus qui stagnes (pas les siens et ceux de ses confrères ministres), les gens ne pourraient plus investir dans leur première habitation.
Preuve en est:
prevision d'une construction: 120 000¤
augmentation grace au normes bbc: 12 à 15%
temps pour éventuellement récupèrer sur la facture: 35 ans....

Ou est l'intelligence

Lire la suite

Par TYRON -

Le gros problème des socialos, c'est qu'ils ont tout fait pour en arriver là; maintenant, il faudrait que les investisseurs potentiels jouent le jeu de la relance. Franchement, on comprend mieux tous ces départs de France.

Lire la suite

Par roro -

Quand..., les aisés...propriétaires,vont ils se rendre compte de la désespérance et des difficultés de millions de personnes qui ne peuvent que de moins en moins , se loger sereinenment et décemment suite à toutes ces politiques inconscientes de libéralisation et de dérégulation des marchés dont l'ex président s. a largement favoriser les effets dévastateurs que l'on connait aujourd'hui !
Quand vont ils se rendre compte que leur skizophrénie capitalistique dévastatrice met notre société démocratique et laïque en danger.
La barre est évidemment très très très difficile à redresser aujourd'hui mais avons nous le choix ?
Nous sommes au milieu des écueils, le courant capitalistique est si puissant, la sacrosainte propriété et sont puissant lobbying...
Ceux qui ont un toit et même de nombreux autres ...proprietés s'en foutent...;de toutes façons..!
Ils sont dans leur monde

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - C. Duflot : moins de rigueur pour le Logement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page