Crédit immobilier : Cafpi brosse le portrait des emprunteurs

22/10/2013 à 15:55 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Cafpi brosse le portrait des emprunteurs
Crédit immobilier : Cafpi brosse le portrait des emprunteurs

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Qui sont ces ménages qui ont recours au prêt immobilier ? Quel est leur profil d'emprunteur ? Vers quel type de crédit se tournent-ils majoritairement ? Quel usage en font-ils ? Voilà quelques unes des questions auxquelles s'efforce de répondre le courtier en ligne Cafpi à l'occasion de sa "Météo des taux" du mois d'octobre.

Si un récent sondage Ifop révélait que 57% des français préfère les logements neufs aux biens immobiliers anciens, c'est pourtant vers ces derniers que les candidats à l'achat se tournent majoritairement. Cafpi souligne en effet que la quasi totalité (95% au mois de septembre dernier) des propriétaires souhaitant changer de résidence principale optent pour l'acquisition d'un logement ancien. Apparaissant relativement stable au fil des mois, le crédit immobilier qu'ils souscrivent s'affiche en moyenne à 187.695 euros pour une durée d'engagement de 202 mois. Selon le courtier, ce sont quelques 3,94 années de revenu qui sont ainsi consacrées à l'achat d'un nouveau bien immobilier.

Empruntant moins (171.397 euros) mais s'engageant sur un remboursement de plus longue durée (238 mois), les primo-accédants sont également nombreux (un peu moins de 83%) à privilégier le marché de l'ancien. S'il constate que "leur situation ne s'améliore pas et leur nombre se réduit encore", Cafpi admet que pour ce type d'achat, "il manque toujours une aide pour leur permettre de revenir sur le marché" (le prêt à taux zéro plus leur étant interdit).

Représentant 9% de l'ensemble des transactions enregistrées au cours du mois de septembre, le marché de l'investissement locatif semble une nouvelle fois pâtir du peu d'intérêt manifesté par les candidats à l'achat pour le dispositif de défiscalisation Duflot. Néanmoins, "marqué par la réception des avis d'imposition, la période de la rentrée est favorable aux décisions d'investissement aux fins de défiscalisation", souligne le courtier en faisant état d'une progression du nombre de prêts souscrits pour ce type de financement. Une situation qui devrait selon lui se confirmer d'ici à la fin de l'année et se poursuivre en début d'année prochaine.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page