Investissement : l'assurance vie retrouve ses lettres de noblesse

07/07/2008 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Chute de l'immobilier : retour de l'assurance vie
Alors que l'investissement immobilier subit le retournement du marché de plein fouet, l'assurance-vie se développe au point de devenir la valeur sûre du moment.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que la flambée des prix de l'alimentation, des matières premières et des carburants est au coeur des débats, que le pouvoir d'achat s'érode, de plus en plus de particuliers se posent des questions quant à la meilleure façon de protéger leur épargne. La crise qui secoue actuellement le marché immobilier change la donne et ébranle l'investissement immobilier sur sa place de numéro un des outils patrimoniaux. Si l'immobilier, autrefois valeur sûre, semble en cette période de troubles peu à peu délaissé tant par les particuliers que par les gestionnaires de patrimoine, les regards se tournent dès lors vers une solution d'épargne qui a su faire ses preuves : l'assurance-vie.

Encore confidentielle, rigide et peu performante jusqu'au milieu des années 1980, l'assurance-vie a pris un virage radical dès les années 1990 : se faisant attrayante, rémunératrice et sécurisante jusqu'à remplacer l'investissement immobilier dans le coeur des investisseurs. En pleine crise de l'immobilier (1991) elle a su imposer sa sécurité et sa souplesse comme le gage d'une épargne de valeur, affichant même une progression de ses capitaux placés de 10% à 20%. Alors que l'investissement locatif présentait une rentabilité de l'ordre de 4%, l'assurance-vie quant à elle pratiquait des taux d'intérêt de près de 7% : de quoi convaincre bon nombre d'investisseurs de délaisser la pierre pour se tourner vers elle.

Si un retour à l'immobilier a bien eu lieu dans les années 2000, l'assurance-vie a toutefois conservé son titre mérité de « placement préféré des français ». En 2007, 122 milliards d'euros ont été dirigés vers cette solution d'épargne et sur les cinq premiers mois de l'année 2008, l'assurance-vie a capitalisé quelques 56,3 milliards d'euros. Le retournement brutal que subit actuellement le marché de l'immobilier rappelle étrangement celui de 1990. Les experts d'Exane BNP Parisbas estiment même que cette crise sera plus profonde. La sonnette d'alarme a déjà été tirée et l'assurance-vie s'impose une fois de plus comme le refuge idéal.

Le tumulte ambiant de l'immobilier a éveillé ce besoin de stabilité viscéralement ancré dans le coeur des français et l'assurance-vie, avec son image de placement de « bon père de famille », propose aujourd'hui l'alternative idéale. Sécurité, performances, sérénité, souplesse, le contrat d'assurance-vie en euros allie toutes ces qualités. Formule d'investissement unique, elle permet une garantie du capital investi ainsi que sa progression constante (les plus-values réalisées annuellement étant elles-mêmes garanties par l'assureur). Avantage non-négligeable, l'épargne reste disponible à tout moment (même si faire fructifier son épargne le plus longtemps possible reste la solution la plus judicieuse, la fiscalité s'avérant extrêmement avantageuse une fois passé une période de 8 ans).

Côté performances, si les prix de l'immobilier s'effondrent, l'assurance-vie en euros reste le placement sans risque le plus rémunérateur. Sans pour autant atteindre encore les taux d'intérêts relevés au début des années 90, la rentabilité d'un tel investissement est aujourd'hui compris entre 4% et 5% (alors que la grande majorité de ses concurrents peinent à dépasser les 3,5%, notamment les placements à court terme). « Les taux de rendement sont moins brillants que par le passé, constate Emmanuel Narrat, associé chez Haussmann Patrimoine, mais ils demeurent au-dessus de l'inflation et cette formule reste idéale pour les investisseurs ne désirant prendre aucun risque. »

S'ils continuent à proposer des solutions d'investissement en immobilier, notamment les investissements EHPAD (épargnés grâce à leur fiscalité avantageuse et la sécurité qu'ils présentent), les professionnels de la gestion de patrimoine orientent de plus en plus leurs clients vers l'assurance-vie. Observant avec angoisse un marché immobilier dans la tourmente, ils reconsidèrent d'un oeil nouveau cette épargne dont la sécurité et la performance prennent désormais le pas sur le profit plus risqué de la pierre.

Vos réactions

Immobilier - Investissement : l'assurance vie retrouve ses lettres de noblesse

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Investissement : l'assurance vie retrouve ses lettres de noblesse

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page