Chute historique pour le crédit à la consommation

26/01/2010 à 11:01 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Chute historique pour le crédit à la consommation
Chute historique pour le crédit à la consommation

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Voilà une nouvelle qui devrait réjouir bon nombre d'associations de consommateurs, le crédit à la consommation aurait en 2009 accusé une perte de vitesse historique. Sur l'ensemble de l'année écoulée, l'association française des sociétés financières (ASF) indiquait hier par voix de communiqué que le montant global ainsi distribué aurait chuté de 13,3%, soit la plus importante baisse enregistrée depuis 45 ans.

Malmenés par la crise, une conjoncture économique délicate, et une logique budgétaire nécessaire, les français se sont donc progressivement détournés d'un poste de dépense relativement lourd : le recours au crédit à la consommation. De l'avis même de l'ASF, la « décrue est d'une ampleur sans précédent en 45 ans de suivi statistique de l'activité ». Sur les douze derniers mois, le secteur du crédit à la consommation aurait ainsi enregistré onze mois de baisse (par rapport aux mois correspondant l'année précédente) pour enfin afficher un recul de 13,3% sur l'ensemble de l'année 2009. Si en 2008 quelques 43,8 milliards d'euros ont été octroyés au travers d'un crédit de ce type (crédit voiture, moto, prêt personnel, etc.), l'ASF n'en aurait recensé que 38 milliards en 2009.

Considéré par beaucoup (associations de consommateurs en tête) comme l'un des principaux vecteurs de surendettement, le crédit à la consommation s'est trouvé cette année confronté à une double problématique. A la défiance grandissante manifestée par les ménages s'est en effet associée celle des organismes prêteurs qui, devant la multiplication des impayés , ont parfois restreint leurs offres. Selon Nicolas Pécourt, directeur des études chez Sofinco, s'ils n'ont pas tiré un trait sur le crédit à la consommation, les français ont toutefois revu à la baisse le montant moyen emprunté (-10% par rapport à 2008). « La France est un pays où l'endettement reste relativement faible, mais où le thème du surendettement focalise l'attention. Cela, ajouté à la crise, a rendu le marché très compliqué », expliquait à l'AFP Pascal Roussarie de Cetelem.

Dans le détail, seul le crédit auto contracté lors de l'achat d'une voiture neuve semble limiter la casse en enregistrant même un net rebond sur le dernier trimestre 2009 (+15,7%). Pour l'ensemble de l'année, le crédit auto n'affiche qu'une baisse limitée de -4%. Le prêt personnel, le crédit consenti pour équiper son foyer et le crédit renouvelable accusent quant à eux un recul respectif de -22,8%, -13,3% et -11,2%.

Vos réactions

Crédit immobilier - Chute historique pour le crédit à la consommation

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Chute historique pour le crédit à la consommation

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page