Relance du crédit immobilier : Christine Lagarde veut en savoir plus

14/09/2009 à 09:47 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Comment les banques relanceront-elles le crédit ?
Relance du crédit immobilier : Christine Lagarde veut en savoir plus

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde se montre bien décidée à ne pas relâcher la surveillance qu'elle exerce auprès des grandes banques françaises. Une énième lettre leur a été adressée, cette fois-ci non pas pour les adjoindre à relancer le crédit mais bien pour leur demander des comptes.

Comment comptent-elles s'y prendre pour développer au mieux la distribution du crédit, qu'il s'agisse de crédit aux entreprises ou de prêt immobilier ? Voilà en substance le propos de cette lettre dévoilée ce matin par le quotidien Les Echos et adressée par Christine Lagarde aux patrons des six banques ayant tiré profit du soutien de l'Etat (à savoir le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel, la BNP Paribas, la Société Générale, la Banque Populaire et les Caisses d'Epargne). Des banques qui s'étaient engagées en octobre 2008 à augmenter leurs encours de crédit de 3 à 4% sur l'année 2009 avant d'avouer, il y a quelques semaines difficultés qu'elles auraient à atteindre cet objectif.

Aujourd'hui, la ministre veut en savoir plus sur le « plan d'action » que ces groupes comptent mettre en place pour financer l'économie. « On leur demande de nous démontrer qu'elles sont capables d'ouvrir en grand les vannes du crédit, notamment pour les crédits de trésorerie aux PME. L'économie montre quelques signes de reprise, c'est maintenant que cela se joue », explique le ministère. Une réponse des intéressées est attendue d'ici à la fin de la semaine.

Malgré la politique de taux bas adoptée par la BCE (Banque centrale européenne) permettant aux différentes banques de se refinancer à bas coût, le marché du crédit immobilier peine encore à retrouver un rythme convenable. Entre conditions d'octroi jugées encore trop exigeantes et incertitudes liées à l'avenir, les ménages se sont retranchés dans un attentisme qu'ils rechignent à quitter.

Diverses évolutions pourraient toutefois venir bousculer cette tendance : associés à un taux de crédit immobilier moyen flirtant avec les 4%, le récent dispositif de défiscalisation Scellier et le doublement du prêt à taux zéro apparaissent comme deux mesures phares pouvant réconcilier les français avec le crédit. Enfin, la baisse des prix de l'immobilier toujours active (l'Ile-de-France affichait la semaine dernière un recul historique de ses prix) pourrait également alimenter un retour de l'investissement immobilier salutaire pour les banques et les objectifs qu'elles s'étaient fixés : « On essaye de les atteindre, mais ce n'est pas évident. On fait tout ce qu'on peut, on est " proactif " [...] mais on ne peut pas forcer les gens à prendre des crédits », a estimé il y a peu la directrice générale de la Fédération bancaire française, Ariane Obolensky.

Vos réactions

Crédit immobilier - Relance du crédit immobilier : Christine Lagarde veut en savoir plus

Noter cet article :

2 1

Par françois57 -

Madame la Ministre Lagade devrait instorer un réel contrôle de ces banques. Le prêt à taux 0% n'est pas assez règlementé, certaines banques contournent soigneusement les procedures face à des profanes. Je suis tombé dans un de ces pièges. J'ai saisi la justice à ce titre. Maintenant le prêt à taux 0% a été doublé ce qui voudrait dire que les risques pour les profanes (à revenues très modestes)seraient eux aussi doublés si aucune directive n'a été prise contre les refus de couvertures apliquer par certaines banques.
Il se pourrait que les ménages se retranches bien plus loin que l'attentisme je parle plus...

Salutations

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Relance du crédit immobilier : Christine Lagarde veut en savoir plus

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page