Charges de copropriété : ce que payent vraiment les parisiens

13/11/2013 à 11:59 - Immobilier - Par - Réagir

Copropriété : ce que payent vraiment les parisiens
Charges de copropriété : ce que payent vraiment les parisiens

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Paris, ville de la démesure. Que l'on soit candidat à l'achat ou déjà propriétaire, l'immobilier parisien ne cesse d'étonner par son caractère excessif. Dévoilé ce mardi 12 novembre 2013, le dernier observatoire de la Fnaim Paris Ile-de-France ne fait cette fois-ci pas état d'un regain haussier des prix mais s'intéresse plutôt à la question des charges de copropriété.

Ce sont les comptes de pas moins de 39.748 lots répartis au sein de 1776 immeubles que la Fnaim aura dû compiler pour établir son Observatoire des charges de copropriété de Paris intra-muros. Réalisée sous contrôle d'huissier, cette analyse aura donc permis à la fédération d'établir une image type de ce qu'un copropriétaire parisien doit payer chaque année au titre de ses charges. Pour Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Paris Ile de France, l'objectif de cet observatoire est double. En effet, il s'agit non seulement "d'informer les copropriétaires de leur situation par rapport à un indice calculé tous immeubles confondus : s'ils paient le double, ils peuvent se poser des questions", mais également de proposer "un outil utile aux professionnels, qui pourront se situer par rapport à leurs confrères et aller chercher des références pour améliorer leur gestion".

A l'occasion de cette première édition, l'Observatoire nous apprend donc que chaque copropriétaire doit s'acquitter de charges dont le niveau se révèle loin d'être négligeable. La Fnaim estime ainsi à 2167,54 euros la moyenne des charges dues par lot. Concrètement, pour le propriétaire d'un bien immobilier parisien, cela revient à payer annuellement 32,90 euros pour chaque mètre carré qu'il possède.

Dans le détail, la Fnaim note qu'avec 970 euros par lot (soit 13,10 euros/m²) concierges et employés d'entretien représentent le principal poste de dépense des copropriétés. Evidemment, encore faut-il que l'immeuble dispose d'un concierge. Au second rang des plus grosses dépenses arrive ensuite le chauffage collectif dont le coût annuel avoisine les 610 euros (soit 6,20 euros/m²) Enfin, complétant le podium, l'ascenseur coûte chaque année quelques 182,85 euros. A noter que les frais de syndics et les assurances ne sont pas loin derrière avec un poids dans les charges évalué à respectivement 155,20 euros et 150,26 euros.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page