Crédit immobilier : 2009, l'année de la baisse des taux ?

05/01/2009 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit : 2009, l'année de la baisse des taux ?
Tant attendue en 2008, la baisse des taux de crédit devrait vraisemblablement s'intensifier dès les premiers mois de l'année 2009.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

« Pour la rentrée 2009, la totalité des banques avec lesquelles nous travaillons anticipent de nouvelles décotes de leur barème, ce qui devrait permettre aux taux d'intérêt moyens destinés aux particuliers de repasser sous la barre des 5,00% », annonçait en décembre dernier le courtier en ligne Empruntis.com. Les mois de novembre et décembre 2008 avaient en effet encouragé un certain regain d'optimisme en affichant deux baisses des taux immobiliers successives, mais faillait-il pour autant comprendre que des les premiers jours de l'année 2009 ces mêmes taux allaient chuter ? Certes non.

Après des mois de hausses incessantes, la baisse des taux de prêt immobilier s'est donc progressivement imposée comme une réalité. Une réalité d'ampleur peut être encore relativement faible et confidentielle mais une réalité tout de même. Aujourd'hui seuls les prêts immobiliers de longue durée (25 ou 30 ans) appliquent des taux dépassant les 5%. S'ils se font encore discrets, il n'est désormais plus impossible de souscrire un emprunt sur 20 ans à un taux annuel de 5,00% comme il est à présent possible d'observer des crédits sur 15 ou 10 ans dont le taux oscille entre 4,80 et 4,95%.

Une enquête concernant le moral des investisseurs européens réalisée par le groupe Sentix montre que l'année 2009 débute sous des auspices somme toute favorables. « Les gens réalisent que les mesures lancées par les banques centrales et les gouvernements auront quelque effet » affirme Patrick Hussy, économiste chez Sentix. Mais si la situation s'est quelques peu améliorée pour les particuliers en quête de financement, l'opinion publique n'est pas dupe est a pertinemment conscience que des efforts restent encore à fournir. C'est notamment ce point qu'a soulevé Christine Lagarde, ministre de l'Economie, lors d'un entretien donné récemment à Reuters : « On a observé une détente graduelle sur les taux et sur les écarts de taux. Donc, c'est relativement satisfaisant, relativement seulement, parce qu'on n'est pas revenu aux conditions normales antérieures à la situation de crise. Il faut continuer à travailler sur ces questions-là. Le mois de janvier sera particulièrement propice ».

Ce premier mois de l'année pourrait donc voir les banques jouer un peu plus le jeu qu'elles ne le faisaient jusqu'alors, tant au niveau des taux de crédit immobilier que de l'octroi de ce dernier. Un scénario sinon envisagé du moins espéré par la ministre de l'Economie qui reste toutefois relativement optimiste aux yeux de certains observateurs. Pour Mondher Cherif, professeur d'économie et de finance à l'Université de Reims, 6 à 9 mois devraient ainsi être nécessaires pour que les établissements bancaires répercutent totalement les baisses de taux consenties fin 2008 par la Banque Centrale Européenne.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : 2009, l'année de la baisse des taux ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : 2009, l'année de la baisse des taux ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page