Le crédit d'impôt des intérêts d'emprunt cède la place au prêt à taux zéro renforcé

04/08/2010 à 11:30 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit d'impôt supprimé, place au prêt à taux zéro
Le crédit d'impôt des intérêts d'emprunt cède la place au prêt à taux zéro renforcé

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Passé en quelques semaines du stade de rumeur insistante à celui d'information sûre, la prochaine suppression du crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt immobilier n'est désormais plus un secret pour personne. Dans une interview donnée au journal Les Echos (à paraître demain), la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, revient largement sur ce point, confirmant ainsi officiellement le remplacement de cet avantage fiscal par un prêt à taux zéro d'un nouveau genre.

Instaurée en 2007 dans le cadre de la Loi TEPA (Travail, emploi et pouvoir d'achat) afin de faciliter l'accession à la propriété, la déduction d'impôt des intérêts du crédit immobilier représente le 13ème plus poste de dépense pour l'Etat en matière de niche fiscale. Si Nicolas Sarkozy a jusque là fait preuve d'une certaine réticence à vouloir modifier l'une de ses mesures emblématiques, les contraintes budgétaires et la politique de rigueur engagée par l'Etat ont progressivement sapé la détermination du Chef de l'Etat à ce sujet. En juin dernier, le secrétaire d'Etat au Logement, avait même évoqué l'intérêt relatif de cette mesure, estimant que « cette déduction fiscale favorise le pouvoir d'achat mais pas l'accession à la propriété ». Benoist Apparu en avait alors profité pour annoncer brièvement l'éventuelle instauration « d'un élargissement du prêt à taux zéro », précisant qu'il appartenait à Nicolas Sarkozy de « rendre les derniers arbitrages ».

Reprenant le constat dressé par Benoist Apparu, Christine Lagarde explique que l'objectif évident du futur prêt à taux zéro sera « d'améliorer l'accession à la propriété, sachant qu'il n'y a que 58% de Français propriétaires contre 66% en Europe. Il y a aujourd'hui un maquis compliqué d'aides. Le dispositif a montré son coût, mais pas son efficacité ».

Confirmant la suppression du crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt immobilier, la ministre de l'Economie compte désormais l'instauration d' « un seul et unique outil » dédié à l'accession à la propriété, un outil « universel » : le prêt à taux zéro renforcé.

Dès le début de l'année 2011, les primo-accédants, et seulement eux, pourront prétendre à ce nouveau crédit immobilier en lieu et place de la déduction d'impôt et du prêt à taux zéro actuellement en vigueur. Si l'on ne connait pas encore précisément les montants plafonds qui lui seront appliqués (certainement plus élevés que pour le PTZ classique), le prêt à taux zéro « renforcé » sera accessible sans condition de ressource et devrait tenir compte des différentes zones géographiques. Face aux critiques qui se font d'ores et déjà entendre quant à la disparition d'un crédit d'impôt dont bon nombre de foyers modestes bénéficiaient, Christine Lagarde a tenu à préciser que ce prêt à taux zéro allait « cibler les faibles revenus, mais aussi les classes moyennes, trop souvent exclues ».

Avec un coût pour l'Etat estimé à 2,6 milliards d'euros, le prêt à taux zéro « renforcé » s'avèrera plus économique que l'actuelle déduction d'impôt du crédit immobilier. La ministre s'est également voulue rassurante en affirmant que « les bénéficiaires actuels continueront de bénéficier du crédit d'impôt, qui dure cinq ans ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Le crédit d'impôt des intérêts d'emprunt cède la place au prêt à taux zéro renforcé

Noter cet article :

2 7

Par lewis -

Merci de m'indiquer ce qui est éventuellement prévu pour les constructions en BBC. En effet ds le pcdt système la déduction pouvait être doublée et durer 7 ans ! Et maintenant ? Le prêt à tx 0 sera-t-il doublé p/ les gens construisant en BBC ?????

Lire la suite

Par mataary -

Bonjour, on pense signer notre acte final en Novembre 2010, pensez vous que l'on beneficiera quand meme du credit d'impot, car nous ne commencerons a payer nos interests qu'en Janvier 2011! Merci

Lire la suite

Par alexcfr -

@mataary As tu obtenu ta réponse? Y a t il des informations sur les construction BBC. merci

Lire la suite

Par drwins -

Bonjour,
Je suis dans le même cas, l'offre de prêt (qui ne doit pas normalement poser de problème) ne sera signée qu'en novembre 2010, avec une livraison du terrain pour decembre 2010 ou janvier 2011... Donc une ouverture de chantier pour fevrier-mars, le temps que le permis de construire soit accordé. Qu'en sera-t-il alors du crédit d'impot ??? S'il ne nous est pas accordé, nous allons tout perdre, comme notre crédit aura déjà été signé, nous n'aurons pas droit aux nouvelles mesures, et nous n'aurons peut-être pas le droit non plus au CI !!!! Tout ça n'est pas normal ni juste !!!
Drwins

Lire la suite

Par Fredo38 -

J'ai acheté mon premier appart juste avant le crédit d'impôt et suis donc passé à travers le filet - Maintenant je vais faire construire mais ne serai plus primo accedant et donc repassage à travers les mailles du filet.

Lire la suite

Par UFFA92 -

Cette nouvelle mesure ne fera qu'augmenter les prix en créant de la demande alors que les offres dont déjà insuffisantes. Le gouvernement a fait le choix d'aider les professionnels et non les primos-accédants.

Lire la suite

Par sandra -

bonjour, nous sommes dans le meme cas que toi drwins, nous allons avoir le terrain en fin d'année et construction debut année prochaine ! nos credits sont fait en attente de signature ! alors j'ai peur ne plus avoir le droit a rien .. si quelqu'un sait comment ca marche?

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Le crédit d'impôt des intérêts d'emprunt cède la place au prêt à taux zéro renforcé

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page