Crédit immobilier : Natixis, Dexia, Crédit Agricole, des banques face à la crise

14/11/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit : des banques face à la crise
En ce début du mois de novembre, les banques françaises dévoilent les unes après les autres des résultats en baisse.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Face à la crise financière, les banques françaises ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Le 3ème trimestre 2008 comme ce début de 4ème trimestre se sont en effet révélés désastreux pour certaines alors que d'autres réussissent tant bien que mal à tirer leur épingle du jeu.

Filiale des Caisses d'Epargne, la banque d'investissement Natixis dévoilait hier des revenus déficitaires de près de 250 millions d'euros. Alors que le titre boursier de Natixis s'enfonce un peu plus chaque jour (-13,5% hier), le groupe estime à 636 millions d'euros les pertes inhérentes à la crise financière (crise initiée, rappelons-le, par l'effondrement des subprimes, ces prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis).

Déjà sauvé du naufrage par l'intervention, fin septembre, des gouvernements français, belge et luxembourgeois, le groupe franco-belge Dexia, spécialisé dans le financement des collectivités, a annoncé ce matin une perte nette pour ce troisième trimestre de plus de 1,5 milliards d'euros. Sur un an, la banque affiche des revenus en chute libre (-78%) et envisage désormais de céder sa filiale américaine FSA au réhausseur de crédit Assured Guaranty. Depuis le début de la crise, son exposition à des actifs « pourris » (notamment ceux liés au prêt immobilier à risque) aurait coûté à la banque près de 2,191 milliards d'euros.

Avec un recul annuel de 61,7%, le Crédit Agricole (première banque française) réalise toutefois un bénéfice de 365 millions d'euros au troisième trimestre. Une bonne nouvelle néanmoins puisque les spécialistes lui prédisaient au mieux un bénéfice de 153 à 300 millions d'euros. Concernant l'impact de la crise sur le Crédit Agricole, celui-ci s'élèverait à 726 millions d'euros. Une dégradation moindre que chez bon nombre de ses concurrents qui fait dire à Georges Pauget : « ce sont des résultats que je considère comme satisfaisants dans le contexte dans lequel nous intervenons aujourd'hui ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : Natixis, Dexia, Crédit Agricole, des banques face à la crise

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : Natixis, Dexia, Crédit Agricole, des banques face à la crise

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page