Les français prudents face au crédit immobilier... à quelques exceptions près

19/03/2010 à 10:27 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit immobilier : entre prudence et excès
Les français prudents face au crédit immobilier... à quelques exceptions près

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Selon le dernier « Observatoire des crédits aux ménages » rendu public par la Fédération bancaire de France (FBF), les français ont globalement fait preuve d'une certaine prudence, voire de défiance, envers le crédit sur l'ensemble de l'année 2009. Ce n'est toutefois pas le cas d'une femme de 52 ans qui, prise dans l'engrenage du surendettement, a contracté pas moins de 69 crédits en tout genre entre 1996 et 2007.

La crise financière et immobilière passant par là, en 2009 les ménages français se sont montrés plus réticents à souscrire un prêt qu'en 2008. Si l'on en croit la publication dévoilée ce mardi 16 mars par la Fédération bancaire de France (FBF), qu'il s'agisse de crédit à la consommation (crédit voiture, prêt personnel, etc.) ou de prêt immobilier, la part des particuliers engagés sur un emprunt aurait ainsi reculé de près de 2% par rapport à 2008 pour s'établir à 50,8%. Pour l'économiste Michel Mouillart, « vu l'environnement économique, les Français ont été plus prudents et ont été moins cigales que par le passé ».

L'étude révèle également une sensible progression du nombre de ménages surendettés ou en situation financière délicate (4,4% du nombre total d'emprunteurs). Selon Michel Mouillart, il s'agit là essentiellement de « gens qui sont obligés d'emprunter pour boucler leurs fins de mois, auprès de la famille, des amis, ou des banques ». Une situation extrême à laquelle a sans aucun doute été confrontée une femme de 52 ans résidant dans les Pays de la Loire.

Confrontée à d'importantes difficultés de remboursement et espérant enfin s'extirper du cercle vicieux du surendettement, cette bretonne d'origine n'a pas hésité, entre 1996 et 2007, à souscrire quelques 69 emprunts divers, le tout pour un montant de plus de 2 millions d'euros. Egalement titulaire de pas moins de 107 comptes bancaires, elle vient d'être condamnée par le tribunal correctionnel de Guingamp à 18 mois de prison avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve de 24 mois avec obligation de se soigner. Si pour son avocat « le montant des engagements est tel qu'une vie ne suffira pas à rembourser », elle a toutefois été condamnée à indemniser les victimes.

Vos réactions

Crédit immobilier - Les français prudents face au crédit immobilier... à quelques exceptions près

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Les français prudents face au crédit immobilier... à quelques exceptions près

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page