Crédit immobilier : six banques empruntent 10 milliards à l'Etat

21/10/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit immobilier : l'Etat renfloue les banques
Décision prise hier soir, l'Etat s'apprête à recapitaliser 6 grandes banques françaises à hauteur de 10,5 milliards d'euros.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

10,5 milliards d'euros, ils n'en avaient pas besoin, la solidité de leurs établissements se suffisait à elle-même avaient-ils déclarés. Et pourtant les principaux banquiers français ont accueilli avec plaisir hier soir l'aide octroyée par l'Etat. Avec plaisir oui, mais pas forcément avec fierté et c'est en toute humilité que ces grands pourvoyeurs de richesses s'en sont allés, sans un mot à la presse.

Tel le particulier lambda venu souscrire un crédit immobilier, les dirigeants des six plus grandes banques de France se sont présentés au « guichet de la honte », comme ils l'appellent entre eux. Mais contrairement au jeune couple à qui l'on refuse tout financement, ils en sont repartis, eux, avec quelques milliards supplémentaires. 3 milliards pour le Crédit Agricole, 2,55 milliards pour BNP Paribas, 1,7 milliards pour la Société Générale, 1,2 milliards pour le Crédit Mutuel, 1,1 milliards pour la Caisse d'Epargne et enfin 950 millions pour les Banques Populaires, chacune s'est donc vue contentée par cette recapitalisation de l'Etat. Un renflouement de leurs fonds propres que les banques n'ont évidemment pas demandé mais qu'elles espéraient sans doute secrètement. En effet, malheur à celle qui, la première, en aurait appelé à l'aide de l'Etat... Le marché se serait chargé de lui faire comprendre qu'un aveu de faiblesse est immédiatement sanctionné. Afin d'éviter une telle situation, c'est donc ensemble que les banquiers ont été conviés hier par Christine Lagarde, la ministre de l'Economie.

Dans un communiqué de presse, la Banque de France a affirmé hier que ces six établissements affichaient un état « tout à fait satisfaisant, conforme ou supérieur à ce qui a été demandé par la commission bancaire à chaque établissement, en fonction de la nature de ses activités et de son profil de risque ». Pourquoi alors recapitaliser des groupes bancaires qui ne cessent de clamer haut et fort qu'ils n'en éprouvent pas le besoin ? Tout simplement pour ne pas attendre le moment, peut être trop tard alors, où cette injection de fonds sera considérée comme nécessaire et vitale. L'action de l'Etat est donc préventive mais permet également d'accroître la compétitivité de banques françaises ainsi placées à hauteurs de groupes étrangers ayant déjà bénéficié des largesses de leur gouvernement.

Ces 10,5 milliards d'euros seront prélevés sur les 40 milliards du plan de sauvetage français destinés à couvrir les besoins impérieux des établissements (40 milliards pour les fonds propres et 320 milliards en vue de soutenir leur refinancement au travers des prêts interbancaires). Cet argent n'a donc rien d'un don désintéressé. Il ne s'agit pas d'une nationalisation partielle mais plutôt d'un prêt que les banques devront rembourser quand elles en auront la possibilité. En attendant, l'Etat touchera chaque année les intérêts de ce crédit accordé.

En contrepartie du renforcement de leurs fonds propres, les banques se sont engagées à développer la distribution du crédit et par conséquent le financement de l'économie de façon notable. Les emprunts (crédit à la consommation, prêt immobilier, etc.) accordés aux particuliers, entreprises et collectivités locales devraient ainsi voir leurs encours réévalués de 3 à 4% supplémentaires, correspondant à une augmentation du montant global des crédits distribués de l'ordre de 75 à 80 milliards d'euros.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : six banques empruntent 10 milliards à l'Etat

Noter cet article :

3 1

Par flocon65 -

Les banques devront rembourser l'état à quelle échéance et à quel taux?

Merci

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : six banques empruntent 10 milliards à l'Etat

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page