Crédit immobilier : Christine Boutin s'attaque au crédit-relais

03/10/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit immobilier : le crédit-relais à l'étude
Source d'inquiétude pour de nombreux ménages, la ministre du Logement en appelle aux banques pour régler le problème posé par le crédit-relais.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si aux Etats-Unis le crédit immobilier à risque (subprime) a placé bon nombre de ménages dans une situation délicate, en France c'est le crédit-relais qui suscite les inquiétudes.

Destiné à faire le lien entre l'achat d'un bien immobilier et la vente de son ancien logement, un crédit-relais est contracté pour une période de deux ans. La banque accorde alors à l'emprunteur un prêt dont le montant est fonction de l'estimation immobilière de son logement actuel. Dans le même temps, elle place une hypothèque sur ce bien qu'elle pourra revendre en cas de non remboursement de l'emprunt.

Un particulier ayant souscrit un crédit-relais compte généralement sur la vente de son ancien logement pour rembourser son emprunt, mais en ces temps de crise immobilière, la chute des transactions peut parfois le conduire à une situation financière précaire. L'Afub (association française des usagers de banque) estime que 30.000 ménages (sur les 75.000 disposant d'un crédit-relais) pourraient bientôt être dans l'incapacité de rembourser ce prêt immobilier, s'acheminant tout droit vers le surendettement.

Prenant conscience, peut être un peu tardivement, d'une situation qui n'a pourtant pas attendu la crise pour apparaître, la ministre du Logement, Christine Boutin, a appelé jeudi les établissements prêteurs à faire preuve de plus de « clémence » envers ces ménages en difficulté. « Je leur demande en particulier de ne pas mettre en application les décisions judiciaires concernant la saisie des logements », a-t-elle déclaré avant d'ajouter « il faut rallonger les délais des crédits-relais pour réinstaller la confiance. Ce n'est dans l'intérêt ni du prêteur, ni de l'emprunteur qu'il y ait des problèmes ». Des problèmes qui peuvent mener tout droit à l'expropriation des emprunteurs et que l'Afub avait déjà pointés du doigt le 17 septembre en proposant un moratoire général d'un an sur le crédit-relais.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : Christine Boutin s'attaque au crédit-relais

Noter cet article :

2 4

Par cayer -

sa fait 2 ans que je suis sur un pret-relai ma maison n'est toujours pas vendue. la banque me donne 1 an de plus est ce qu'elle a le droit de me mettre des interet en plus. gros probleme d'argent avec la maison qui se vend pas

Lire la suite

Par imissier@orange.de -

Vous demandez aux banques d'être indulgente apparemment elles ne vous entendent pas

Lire la suite

Par Alain06 -

Toute transaction présente un risque. Certaine banque ont fait des prêt relais sur simple estimation d'agence.Un agent immobilier avait tout interêt a surcoter un bien pour en vendre un autre tout aussi surcoté.

Pour ma part , je n'ai pas fait de crédit relais, jai signé la vente et l'achat de mon nouveau bien le même jour.

J'ai commencé par trouver un bien, puis j'ai mis le miens en vente au prix plancher du marché. Il est parti en 15 jours. Trop cher les service rendu par les banques et trop risqué helàs!!

Lire la suite

Par attente -

à alain : en effet, vous avez sans doute fait une meilleure affaire que de chercher à vendre à un prix supérieur au marché, et de vous retrouver sans aquéreur. Ce que beaucoup de vendeurs ne veulent pas voir c'est que chercher à bien vendre dans un contexte de crise implique un gros risque. Je suis pour ma part en attente avant d'acheter comme beaucoup d'autres, et je ne viendrai sur le marché que quand les prix seront revenus sur terre (peu m'importe d'attendre quelques années, tant que la baisse n'est pas significative). Le marché est bloqué par la base de la pyramide de Ponzi...

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : Christine Boutin s'attaque au crédit-relais

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page