Crédit immobilier : les français n'empruntent plus

20/01/2012 à 11:38 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit immobilier : les français n'empruntent plus
Crédit immobilier : les français n'empruntent plus

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En période de crise, souscrire un crédit immobilier représente un pari sur l'avenir que les français ne semblent pas prêts à relever. Tel est le principal enseignement à tirer d'une étude menée par la Sofres et rendue publique ce jeudi 19 janvier par la FBF (Fédération bancaire française).

Face aux tensions économiques actuelles, la cigale devient fourmi et les emprunteurs se font de plus en plus rares. Voici ce qui ressort de la dernière enquête menée par la Sofres pour le compte de l'Observatoire des crédits des ménages et publiée hier par la FBF. Cette situation devrait d'ailleurs s'amplifier au cours des mois à venir.

Les intentions de souscription au plus bas depuis 15 ans

Si, lors de la précédente étude, les français étaient encore 4,8% à déclarer envisager la souscription d'un crédit immobilier dans les six prochains mois, la part de ces futurs emprunteurs ne s'élève désormais plus qu'à 4%. Il s'agit là du plus bas niveau enregistré depuis la fin des années 80. Quant au crédit à la consommation, il affiche une évolution comparable puisque seulement 3,6% des ménages avouent leur intention de souscrire prochainement un emprunt de ce type.

Une stabilité éphémère

En 2011, tous types de crédits confondus, près d'un français sur deux était endetté (49,5%). Un chiffre qui n'a quasiment pas évolué par rapport à celui enregistré en 2010 et qui semble même avoir progressé en ce qui concerne la détention d'un prêt immobilier (31% contre 30,5% un an plus tôt). Il convient toutefois de relativiser cette stabilité qui apparaît principalement soutenue par les emprunteurs souhaitant s'engager avant l'entrée en vigueur d'un PTZ+ 2012largement remanié et profiter, tant qu'il en est encore temps, d'un dispositif Scellier vivant sa dernière année. Pour l'économiste Michel Mouillart, si cette stabilisation « tranche avec les deux années de recul observées précédemment », elle devrait toutefois n'être qu'éphémère. « Quand les ménages sont inquiets et pas particulièrement confiants sur l'évolution de la situation économique, ils abandonnent une partie importante de leurs projets », estime-t-il.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les français n'empruntent plus

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les français n'empruntent plus

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page