Crédit immobilier : opération portes ouvertes pour les banques

06/11/2015 à 15:34 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit immobilier : opération portes ouvertes pour les banques
Crédit immobilier : opération portes ouvertes pour les banques

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les banques sont-elles en train de brader le prêt immobilier ? Si l'on n'en est pas encore là, plusieurs professionnels constatent qu'elles entendent désormais attirer une plus large gamme d'emprunteurs.

Crédit : les banques redoublent d'effort à l'approche de 2016

L'exercice 2015 ayant été extrêmement dynamique en ce qui concerne la distribution de crédits immobiliers, bon nombre de banques ont atteint leurs objectifs commerciaux depuis longtemps déjà. Mais elles n'entendent pas s'endormir sur leurs lauriers et, telle la fourmi de la célèbre fable, travaillent désormais à engranger un maximum de nouveaux clients qui viendront gonfler les bilans de l'année prochaine. Il faut dire que le soufflet des renégociations et rachats de crédits étant quelque peu retombé, les banques anticipent un exercice 2016 bien moins prolifique que le précédent. Alors autant prendre de l'avance.

Le retour en grâce des primo-accédants et des emprunteurs modestes

Cette volonté de rester compétitif se traduit logiquement par le maintien de taux bas qui pourraient même être amenés à se replier encore un peu au cours des prochaines semaines. Mais ce n'est pas tout. Les établissements prêteurs fournissent également d'importants efforts pour élargir leur clientèle. Alors que les meilleurs profils constituaient encore il y a peu leur cible de prédilection, les banques commencent à changer leur fusil d'épaule et ouvrent grandes les portes du crédit aux emprunteurs plus modestes, dont font notamment partie les fameux primo-accédants.

Un changement de stratégie sur lequel est récemment revenu Alban Lacondemine, président du courtier Emprunt Direct. « Les établissements de crédit avaient dû, durant l'été, gérer le traitement de dossiers accumulés au cours du premier semestre, du fait de la baisse des taux observée sur cette période. Ils s'étaient par conséquent concentrés, dans l'acquisition client, sur les meilleurs profils, et avaient même répercuté les hausses observées sur les marchés de taux. Avec le retournement de ces derniers et la baisse de leur encours de dossiers, les établissements ont choisi en ce mois de repasser à l'offensive, avec la généralisation du mouvement initié en octobre à une plus large palette d'emprunteurs ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page