Distribution du crédit immobilier : les banques ne tiendront pas leur engagement

24/08/2009 à 09:59 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit immobilier : promesse non tenue
Distribution du crédit immobilier : les banques ne tiendront pas leur engagement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Une hausse de la distribution de crédit, notamment du prêt immobilier, de 3% en 2009, voilà à quoi s'étaient engagées les banques françaises en octobre dernier. A quelques heures d'une réunion avec Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, le constat dressé par les principaux acteurs financiers est sévère : l'engagement ne sera de toute évidence pas tenu, loin s'en faut.

Un encours de crédit accru de 3% tant aux entreprises qu'aux ménages, l'objectif paraissait réalisable en octobre 2008. Un objectif fixé alors par les grands groupes bancaires français en contrepartie du soutien financier de l'Etat. Aujourd'hui, à peine 10 mois plus tard, ces mêmes banquiers estiment qu'il leur sera difficile d'atteindre les 2% d'augmentation.

La faute à une croissance économique en berne ? Pas seulement expliquent-ils en pointant surtout du doigt l'attentisme excessif des français face à un crédit (notamment le prêt immobilier) affichant pourtant des taux en constant recul depuis le début de l'année. Redynamiser les intentions d'achat a néanmoins été l'un des chevaux de bataille du gouvernement : loi de défiscalisation Scellier et élargissement du prêt à taux zéro pouvaient laisser espérer un avenir plus propice à l'investissement immobilier.

« Il n'y aura pas de miracle sur le crédit tant que l'immobilier ne sera pas davantage reparti », clame-t-on du côté des banques, comme pour faire oublier les stratégies de reconstitution de marges adoptées jusqu'alors. Car si des efforts concrets ont été consentis par la Banque centrale européenne (BCE), si les taux de crédit immobilier ont bel et bien été revus à la baisse, les établissements bancaires français n'ont que très récemment décidé d'assouplir les conditions d'octroi de leurs prêts. Une constatation qui, aux yeux de Christine Lagarde aujourd'hui puis de Nicolas Sarkozy demain, pourrait bien venir occulter les prétendues « excuses » servies par les banquiers.

Vos réactions

Crédit immobilier - Distribution du crédit immobilier : les banques ne tiendront pas leur engagement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Distribution du crédit immobilier : les banques ne tiendront pas leur engagement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page