Taux de crédit immobilier : les banques font le choix de la stabilité

23/09/2011 à 09:22 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit : les banques font le choix de la stabilité
Taux de crédit immobilier : les banques font le choix de la stabilité

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si les taux de crédit immobilier se sont orientés à la baisse en juillet et août derniers, celle-ci semble avoir été relativement contenue voire quasiment inexistante sur l'ensemble du mois de septembre. La faute à des banques qui, dans le contexte de tensions économiques actuel, espèrent bien reconstituer leurs marges.

Selon le dernier baromètre mensuel publié par le courtier en ligne, les taux de prêt immobilier n'ont enregistré aucune évolution entre la mi-août et le 19 septembre dernier. Seules quelques rares régions affichent de très légères baisses de l'ordre de -0,05%.
Un candidat à l'achat immobilier continue donc de se voir proposer un taux d'intérêt moyen de 4,05% pour un emprunt sur 15 ans et de 4,30% pour un crédit immobilier sur 20 ans.

Dans le détail, si l'Ouest reste globalement la région la moins chère avec des taux de respectivement 4,00 et 4,25% sur 15 et 20 ans (tous deux en repli de -0,05%), la région Rhône-Alpes fait également la part belle aux emprunteurs puisqu'elle est la seule à proposer une baisse notable de -0,10% et ce, sur la durée d'emprunt la plus prisée : 20 ans (passant de 4,10% à 4,00%).

Si le recul du taux de l'OAT 10 ans (taux servant de référence aux banques pour déterminer leurs taux fixes) a permis d'alimenter les légères baisses de taux enregistrées cet été, pourquoi n'en est-il pas de même aujourd'hui alors que celui-ci continue de fléchir (passant de 2,98% au 16 août à 2,62% au 19 septembre) ? Tout simplement parce qu'une grande majorité des banques sont désormais contraintes à une plus grande prudence. Face aux tensions qui étreignent actuellement les marchés financiers et aux doutes qui pèsent sur la stabilité économique de l'Europe (dette grecque, dégradation de la note de l'Italie) les banques préfèrent en effet profiter de la baisse de l'OAT pour reconstituer leurs marges plutôt que de répercuter celle-ci sur leur taux de crédit.

Concernant les prévisions à plus ou moins court terme, Maël Bernier, estime que « les taux des crédits aux particuliers ne devraient pas bouger dans les prochaines semaines si les OAT se maintiennent aux niveaux bas que nous connaissons ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Taux de crédit immobilier : les banques font le choix de la stabilité

Noter cet article :

3 1

Par M Guillermin -

Pour plus de précision dans l'annonce des taux de crédit immobilier, il me semblerait plus précis d'annoncer le TEG.
En vous remerciant.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Taux de crédit immobilier : les banques font le choix de la stabilité

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page