Crédit immobilier : les marges des banques explosent

12/12/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit  : les marges des banques explosent
Crédit immobilier : les marges des banques explosent

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Voilà une nouvelle qui pourrait bien faire du bruit. A l'heure où le gouvernement enjoint les banques à respecter leurs engagements en matière de distribution du crédit, on apprend que ces dernières ont vu leurs marges générées par les divers emprunts qu'elles octroient littéralement exploser.

La Banque de France a en effet publié, ce 9 décembre dernier, une étude tout ce qu'il y a de plus officielle concernant les gains récupérés par les établissements bancaires (« Stat info »). Le document, révélé par Le Canard Enchainé, expose les marges réalisées par les banques pour chaque type de prêt (soit la différence entre le taux auquel elles empruntent et celui qu'elles appliquent aux crédits qu'elles proposent). Résultat : entre octobre 2007 et octobre 2008, les établissements ont enregistré un véritable boom de leurs marges.

Le terme « boom » ne semble pas excessif puisque les marges affichées sur le prêt immobilier classique ont grimpé de quelques... 486%. Evidemment, avant la période de crise la marge réalisée sur les emprunts immobiliers était très faible, mais la hausse constatée reste néanmoins plus qu'impressionnante. Le crédit à la consommation, dont Christine Lagarde vient de proposer une refonte globale, constitue également un produit particulièrement rémunérateur pour les banques, affichant ainsi des marges progressant de 19%. Au regard de ces derniers, découverts et crédits revolving font pâle figure avec une légère hausse de 3,75%. Du côté des emprunts concédés aux entreprises, si le prêt de trésorerie augmente de 22,6%, les marges sur les prêts pour investissement décollent quant à elles de 143%.

Sur la même période (octobre 2007 à octobre 2008), l'étude indique que le volume des prêts accordés aux ménages a chuté de 15% (-21% en ce qui concerne le crédit immobilier).

Des statistiques qui ont de quoi laisser rêveur et provenant essentiellement de la dévalorisation du taux des bons du Trésor, de l'Euribor ainsi que des baisses successives appliquées aux taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE), passant en à peine deux mois de 3,75% à 2,50%. Les banques peuvent donc désormais emprunter à des taux bien plus bas qu'auparavant mais semblent encore peu enclines à répercuter cette baisse sur les produits qu'elles proposent et notamment sur les taux du prêt immobilier. Au regard de cette situation, Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne, estime que les « concitoyens ne pourront admettre qu'en dépit des crédits publics mobilisés pour les renflouer, les banques perpétuent des comportements frileux et amassent des marges supplémentaires en ces temps difficiles », ajoutant que « les contribuables n'ont pas à financer les marges des banques ! »

Si dès la fin du mois d'octobre, Nicolas Sarkozy menaçait de révéler sur la place publique les noms des établissements bancaires qui ne joueraient pas le jeu, il pourrait bien désormais s'inspirer Gordon Brown. Le Premier ministre britannique a en effet, le 4 décembre dernier, « ordonné » aux banques anglaises de répercuter sans attendre ces baisses du prix de l'argent sur les crédits qu'elles accordent.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les marges des banques explosent

Noter cet article :

3 4

Par Franck -

Cela n'est pas très surprenant; les tarifs bancaires n'ont pas cessé d'augmenter.

Lire la suite

Par jp -

comment pouvez vous écrire de telle stupidités ?
les résultats des banques s'effondrent c'est totalement antinomique avec vos études à la noix

Lire la suite

Par bt -

JP : telle avec un S

Cette étude confirme les doutes des consommateurs :-(

Tout d'abord, les banques pensent à leurs étrennes de fin d'année (système financier toujours aussi peu responsable ..). "Leurs clients" (ou vaches à lait) n'attendent plus que ce gouvernement réagisse .. certes les grandes entreprises sont prioritaires pour l'emploi mais les banques devraient faire l'objet d'un contrôle particulier car elles impactent directement le moral de leurs clients par de tels agissements. Par leur service de proximité, elles seront à l'origine et responsable de mouvements sociaux dans un futur proche (ce qui aura pour conséquence d'accentuer une nouvelle fois les différents déficits ... pauvres générations futures!)

Lire la suite

Par CREDIT IMMOBILIER MAROC -

Je suis du même avis, les tarifs et les taux bancaires n'ont pas cessé d'augmenter. Il faut vraiment revoir les taux et présentés aux clients.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les marges des banques explosent

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page