Crédit immobiliers : des bonus embarrassants pour la banque américaine Merrill Lynch

13/02/2009 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit : Merrill Lynch, les bonus de la honte
Crédit immobiliers : des bonus embarrassants pour la banque américaine Merrill Lynch

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Moraliser le système bancaire. Si certains doutaient encore de la nécessité de responsabiliser les banques et leurs dirigeants, les concernant de l'établissement américain Merrill Lynch devraient toutefois les inciter à revoir leur position.

Ministre de la Justice de l'Etat de New York, Andrew Cuomo a présenté mercredi 11 février devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants une lettre ouverte révélant l'indécent versement de bonus aux cadres dirigeants du groupe financier. Indécent car ces bonus ont non seulement été distribués alors que Merrill Lynch s'apprêtait à annoncer une perte de 15,3 milliards de dollars pour le 4ème trimestre 2008, mais aussi parce qu'ils l'ont été trois jours seulement avant le rachat du groupe par Bank of America le 5 décembre dernier. Rongé par la crise financière (crise initiée par l'effondrement des subprimes américains, ces prêts immobiliers à risque, dès l'été 2007), Merrill Lynch a enregistré quelques 27 milliards de dollars de perte pour l'exercice 2008. « Merrill Lynch n'a jamais accordé de bonus aussi tôt », souligne Andrew Cuomo.

Le 8 décembre, la direction de Merrill Lynch indiquait que son PDG, John Thain avait demandé quelques 10 millions de dollars de primes avant de se rétracter face aux mesures prises par le gouvernement pour réduire les bonus faits aux dirigeants des grands groupes bancaires. Une prime qu'il a donc secrètement revue à la hausse et perçue, à l'instar des trois autres principaux cadres du groupe. A eux quatre, ils se seraient donc partagés près de 121 millions de dollars. Un bonus qui a d'ailleurs valu au PDG, le 27 janvier dernier, une citation à comparaître devant le procureur général de New York.

Mais l'affaire ne s'arrête pas là car l'enquête révèle que se ne sont pas moins de 696 cadres dirigeants de Merrill Lynch qui ont vu leur porte-monnaie ainsi renfloué à hauteur d'un million de dollars, voire plus... Au total, l'établissement a distribué 3,6 milliards de dollars de primes en décembre 2008, des primes qui, dans le détail, se sont réparties comme suit :

  • 121 millions de dollars attribués aux 4 principaux cadres dirigeant (dont John Thain, le PDG),
  • 62 millions de dollars versés aux 4 cadres suivants dans l'ordre hiérarchique,
  • 66 millions pour les 6 suivants (toujours dans l'ordre hiérarchique),
  • 250 millions pour 14 autres cadres (soit plus de 10 millions chacun),
  • 8 millions pour 20 personnes,
  • 53 millions distribués à 53 personnes,
  • 858 millions de primes répartis entre 149 personnes (soit plus de 3 millions chacun),
  • Enfin, 696 cadres dirigeants de Merril Lynch ont touché près d'un millions de dollars de bonus.

45 milliards de dollars issus de fonds publics avaient été versés à Bank of America pour lui permettre de relancer la machine du crédit et notamment celle du prêt immobilier. Or, sur cette somme, près de 20 milliards ont été investis par le groupe dans son rapprochement avec Merrill Lynch. Un engagement financier qui interpelle Andrew Cuomo : « Une question dérangeante qui doit être posée est de savoir si Merrill Lynch et Bank of America ont planifié les bonus de telle façon à forcer les contribuables à payer pour eux ».

Voilà donc une embarrassante révélation pour le secteur bancaire américain qui devrait une nouvelle fois susciter l'indignation de Barack Obama. Le Président des Etats-Unis avait en effet qualifié de « honteuses » les primes versées en 2008 aux dirigeants et cadres des établissements bancaires. L'Etat de New York précise que ces derniers se sont ainsi partagés près de 18,4 milliards de dollars pour l'exercice 2008.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobiliers : des bonus embarrassants pour la banque américaine Merrill Lynch

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobiliers : des bonus embarrassants pour la banque américaine Merrill Lynch

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page