Crédit immobilier : les banques n'auront finalement pas tenu leur promesse

01/02/2010 à 11:02 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crédit : promesse non tenue pour les banques
Crédit immobilier : les banques n'auront finalement pas tenu leur promesse

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le volume global de crédits distribués au secteur privé n'a progressé que de 1,8% sur l'ensemble de l'année 2009. Les banques n'auront donc finalement pas tenu l'engagement pris fin 2008 d'accroître de 3 à 4% les encours de crédits, telle est l'information principale transmise ce vendredi 29 janvier par la Banque de France.

Fin 2008, face à l'angoisse grandissante d'une crise grandissante, l'Etat s'est vu contraint de mettre sur pied un plan de soutien destiné aux banques. En contrepartie de près de 360 milliards d'euros mis à leur disposition, les grands groupes financiers s'étaient alors engagés à augmenter sensiblement (de 3 à 4%) le volume de crédits octroyé, notamment les prêts aux entreprises et le crédit immo. Si tout au long de l'année les banquiers ont tenté d'entretenir l'espoir, force est aujourd'hui de constater que l'on est encore assez loin des objectifs affichés il y a un an. Dans un communiqué publié ce vendredi 29 janvier 2010, la Banque de France concède que l'encours de crédits n'a progressé, sur l'ensemble de l'année écoulée, que de 1,8%.

Entre une aide exceptionnelle accordée par l'Etat et un taux de refinancement particulièrement bas pratiqué par la BCE, tout avait pourtant été fait pour que les banques puissent tenir leur promesse. La plupart d'entre elles n'ont d'ailleurs pas hésité à se servir des moyens mis à leur disposition pour améliorer leurs bilans, au point de pouvoir se permettre de rembourser l'aide de l'Etat dès le mois d'octobre dernier (à l'exception du groupe Caisses d'Epargne - Banques Populaires). Si la reconstitution de leurs marges bénéficiaires a été évidemment perçue par les banques comme une priorité, la relance du crédit (principalement aux entreprises) n'a, semble-t-il, pas fait l'objet des plus vives attentions.

Selon l'étude dévoilée par la Banque de France, le volume de crédits de trésorerie accordé aux PME aurait chuté de près de 14,2% (en variation annuelle). Plus généralement, l'encours de crédits aux entreprises accuserait quant à lui un recul de -2,4% (à l'été 2008, ce dernier affichait une progression annuelle de +14%).

La Banque de France tient toutefois à souligner la « reprise des crédits consentis aux ménages », des crédits en progression de +4,1% en décembre contre +3,7% en novembre dernier. Concernant le prêt immobilier, loin des chiffres constatés au 1er semestre 2008 (hausse annuelle du volume distribué de plus de 10%), la baisse constatée des prix des logements anciens a toutefois permis d'alimenter une sensible progression de +4,1% sur l'année écoulée.

Sur le front du crédit, l'année 2009 présente donc un bilan loin d'être satisfaisant. Lors d'une réunion prévue le 11 février prochain avec les dirigeants des principales banques, Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, entend d'ailleurs bien procéder à une piqure de rappel. « Je ne veux pas que les banques laissent tomber », déclarait-elle hier.

Suite au communiqué de la Banque de France, la réaction de la FBF ne s'est pas fait attendre. « La croissance des encours des groupes sera significativement supérieure à 2% », déclarait vendredi la Fédération bancaire française, précisant que l'étude menée par la Banque de France englobait non seulement les résultats des grands établissements financiers mais également ceux des banques ne s'étant pas engagées à développer la relance du crédit.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les banques n'auront finalement pas tenu leur promesse

Noter cet article :

3 6

Par JCRJCR -

Intox des deux côtés Les banques ne jouent pas le jeu après l'aide apporté par l'Etat ..Aux Etats Unis six nouvelles banques ont fermé alors pourquoi pas en France ...Place aux jeunes banques ...

Lire la suite

Par cr -

Il est évident que le soutient à l'immobilier faible. De plus il faut savoir que ces chiffres ne reflètent pas la réalité. Ils sont obtenus par les nouveaux prêts effectués par les banques à leurs anciens clients bénéficiant du dispositif découlant de l'article L313-2 du code de la consommation.

Lire la suite

Par cr -

1,8% d'augmentation de la masse des crédits immobiliers selon la BdeF en 2009.
Pourtant au bord de le faillite et pour bénéficier des fonds Publics (notre argent) ils disaient augmenter cette masse de 3 à 4%.
Plus sinique, aujourd'hui ils vous conseillent d'épargner maintenant pour acheter quand se sera le moment.
Prêter non, ils savent dans quel état ils ont mis le Pays mais une fois de plus c'est notre argent qui les intéresse.
(Pub CA pour le PEL)

Lire la suite

Par JCRJCR -

Oui tout celà est sinique et nos amis les banquiers continuent Le Crédit Foncier de France vient d'être condamné dans la plus grande discrétion ...

Lire la suite

Par Petit Tonnerre -

De toute façon la crise vient justement du fait qu'à cause des banques centrales le crédit était trop facile et que l'argent facile a été utilisé à faire n'importe quoi, alors encouragez encore plus de crédit pour essayer de faire regonfler la bulle, c'est créer une catastrophe fatale. Il aurait fallu laisser ces banques faire faillite et comme ça on aurait déjà tourné la page, là on est parti pour 10 ans de crise.

Lire la suite

Par barcator -

Et c'est reparti ! Quand la France va au plus mal, il faut dire que tout va bien. Quand les banques sont en difficultés, elle fait appel à la solidarité, alors que c'est un terme qu'elle ne connait pas. Il aurait été plus honnête néanmoins dans cet article d'afficher aussi le nombre d'entreprises qui ont du faire appel aux médiateurs de l'état pour obliger certains établissements bancaires à donner de quoi faire vivre nos entreprises. Dans les crédits allouer aux ménages, combien d'entre eux concernent le crédit auto, là aussi secteur aidé par l'état français ? A quand l'aide à tous les français ?

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les banques n'auront finalement pas tenu leur promesse

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page