Crise du crédit : la contagion gagne les banques européennes

29/09/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crise financière : la contagion gagne l'Europe
Alors que les Etats-Unis semblent entrevoir l'espoir de sortir de la crise, l'Europe endure un weekend noir.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le soleil ne brille pas partout sur la planète Finance. Si aux Etats-Unis le temps s'est passablement éclairci grâce à l'approbation de principe du congrès sur la mise en place du plan de sauvetage préconisé par Henry Paulson, en Europe, la tempête à fait rage ce weekend à l'annonce des risques de faillite concernant trois grands groupes financiers.

Il a fallut pas moins d'une semaine pour que le Congrès américain et le trio Bush - Paulson - Bernanke parviennent à trouver un terrain d'entente au sujet du plan de sauvetage destinée à enrailler la crise financière. 700 milliards de dollars devraient donc être débloqués afin de racheter les actifs invendables des établissements bancaires américains (actifs liés essentiellement au crédit immobilier et au prêt hypothécaire). Le plan de redressement de l'économie américaine, qui devrait être effectué en deux étapes (deux injections de liquidités de 350 milliards de dollars), procurera « au secrétaire au Trésor (Henry Paulson) l'autorité et la latitude pour agir et stabiliser le marché du crédit », précise le républicain Judd Gregg. Grâce à lui, l'Etat pourra s'approprier tous les emprunts insolvables qui gangrènent les banques. Deux conditions modératrices ont toutefois été ajoutées au dispositif initial : d'une part, chaque particulier ayant contracté un prêt immobilier ainsi racheté devrait se voir appliquer des conditions de remboursement plus clémentes, d'autre part, les dirigeants de groupes importants ne devraient plus pouvoir bénéficier des fameux « parachutes dorés ».

Si le weekend a donc été marqué par un regain d'espoir aux Etats-Unis, il fut tout autre en Europe. En effet, pas moins de trois groupes financiers européens ont dû compter sur une aide extérieure pour se sortir de situations plus que compromises : le bancassureur Fortis, le groupe britannique Bradford and Bingley et la banque allemande Hypo Real Estate.

Tout au long du weekend, à cause d'une exposition trop importante au crédit immobilier à risque (subprime), le bancassureur Belgo-néerlandais Fortis n'a eu d'autre choix que de préparer sa reprise afin d'éviter la liquidation. Les tractations avec le groupe BNP-Paribas ayant tourné court (l'offre de la banque française jugée trop faible), Fortis s'est donc vu, dimanche, partiellement nationalisé par les gouvernements du Bénélux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg). Chaque état prenant respectivement position à hauteur de 49% dans le capital des filiales belge, néerlandaise et luxembourgeoise, l'opération aura coûté au total 11,2 milliards d'euros.

Nationalisée également, la neuvième banque anglaise Bradford and Bingley verra ses actifs « douteux » rachetés par le gouvernement britannique pour 63 milliards d'euros alors que le groupe espagnol Santander récupèrera quant à lui l'activité bancaire de l'établissement spécialisé dans le crédit immobilier (soit l'ensemble de ses dépôts). Tout comme celle de Fortis, la nationalisation de Bradford and Bingley devrait être officialisée ce lundi.

Enfin, s'il n'est pas question de nationalisation en ce qui la concerne, la banque allemande Hypo Real Estate a toutefois dû faire appel aux autres banques allemandes afin d'éviter la faillite. Accusant le coup de la crise financière, l'établissement oeuvrant essentiellement dans le financement immobilier a donc été sauvé grâce à l'intervention d'un consortium de banques et l'octroi de prêts facilités « à hauteur suffisante » pour lui permettre de perdurer.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crise du crédit : la contagion gagne les banques européennes

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crise du crédit : la contagion gagne les banques européennes

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page