Crise immobilière : les dettes françaises rachetées par les américains ?

22/09/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Crise : l'ardoise des banques françaises effacée ?
Le plan de sauvetage mis en place par Washington concernera-t-il également les dettes contractées par les banques françaises ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Descendu à l'hôtel Carlyle de New York, Nicolas Sarkozy devrait y rencontrer aujourd'hui le responsable de la Réserve Fédérale américaine, Tim Geithner, afin de s'entretenir de la crise financière internationale.

Si Washington a d'ores et déjà officialisé la mise en place d'un vaste plan destiné à récupérer les créances « douteuses » des banques américaines (près de 700 milliards de dollars devraient ainsi être investis par la FED pour racheter ces actifs insolvables liés notamment au prêt hypothécaire et au crédit immobilier), les groupes français ayant eu partie prenante avec ces banques d'affaires peuvent-ils espérer en tirer profit ? C'est peut être l'une des questions qui sera soulevée, dès 17h30 heure française, au cours de l'entretien entre Nicolas Sarkozy et Tim Geithner.

En effet, suite à la faillite en début de semaine dernière de la banque d'investissement Lehman Brothers, nombre d'établissements français ont communiqué leur exposition face aux diverses difficultés rencontrées par les firmes américaines. On apprenait ainsi que la Société Générale évaluait son exposition au groupe Lehman Brother à près de 479 millions d'euros, que BNP Paribas avait pris part à hauteur de 400 millions d'euros au sein de ce même groupe, 350 millions pour Dexia ou encore 270 millions d'euros pour le Crédit Agricole. L'assureur français Axa possédait quant à lui quelques 300 millions d'euros de créances au sein de la banque mais également un certain nombre vis-à-vis de l'assureur AIG, groupe dont la nationalisation avait également fait grand bruit.

Si une grande partie de ces fonds investis dans des actifs liés au crédit immobilier à risque sont garantis, les places boursières avaient toutefois rapidement réagi à l'annonce de la faillite de la banque américaine en sanctionnant notamment les valeurs des groupes français. Ce sont également ces mêmes bourses qui se sont envolées dès les premières rumeurs concernant le plan de sauvetage imaginé par la FED et le département du Trésor. Malgré cela, les pertes potentielles des banques françaises restent encore notables et la rencontre de cette fin d'après-midi à New York pourrait bien décider si oui ou non elles bénéficieront elles aussi de l'aide apportée par la Réserve Fédérale (aide qui, rappelons-le, devrait être ponctionnée sur les finances publiques de l'Etat, donc sur les contribuables américains...).

Vos réactions

Crédit immobilier - Crise immobilière : les dettes françaises rachetées par les américains ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crise immobilière : les dettes françaises rachetées par les américains ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page