Réaction du gouvernement face aux pratiques douteuses du secteur de l'immobilier

05/10/2007 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Réaction du gouvernement face aux pratiques douteuses du secteur de l'immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A la suite du rapport accablant publié par la DGCCRF (Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes) et concernant les pratiques parfois douteuses employées par les professionnels de l'immobilier, il fallait s'attendre à une réaction rapide du gouvernement.
C'est désormais chose faite puisque ce jeudi 4 octobre 2007, le Secrétaire d'Etat chargé de la Consommation et du Tourisme, Luc Chatel, a évoqué toute une série de mesures visant à protéger le particulier désireux d'acheter un bien immobilier.

Le premier dispositif, débattu prochainement au Sénat, sera chargé d'élargir le champ d'action de la DGCCRF.
Depuis 1970, le métier d'agent immobilier est réglementé par la loi Hoquet.
Or aucun dispositif ne permet de contrôler la bonne application de cette loi.
La DGCCRF devrait donc se voir chargée de cette mission.

Il a en outre été demandé aux agents de la DGCCRF de renforcer leurs vérifications, notamment en ce qui concerne les pratiques des syndics de copropriété et le diagnostic immobilier (diagnostic gaz, plomb, DPE, amiante, etc.).
Deux mesures devraient donc leur offrir cette possibilité :

  • une liste de prestations a été établie par le CNC (Conseil National de la Consommation).
    Ces dernières ne pourront plus être facturées en marge du forfait qui sera porté à la connaissance de tout particulier souhaitant investir dans un bien immobilier géré par un syndic de copropriété.
  • La compétence ainsi que l'indépendance de toute personne en charge d'effectuer un diagnostic immobilier sera désormais évaluée.
    Ce dispositif permettra par la suite au Ministère du Logement de dresser une liste de diagnostiqueurs agréés.

« L'un des leviers de notre politique en matière de pouvoir d'achat consiste à agir sur le niveau des prix en donnant aux consommateurs les moyens de faire jouer la concurrence à leur profit. [...] En matière d'immobilier cela passe par la loyauté de l'information à destination des consommateurs » a déclaré Luc Chatel qui a donc « décidé de donner six mois à la profession pour adapter volontairement ses pratiques ».

Vos réactions

Immobilier - Réaction du gouvernement face aux pratiques douteuses du secteur de l'immobilier

Noter cet article :

2 2

Par solange Santi -

et en Corse ? auriez vous la liste d'experts en chauffage solaire et vitres isolantes "Honnêtes" sur Figari ?

Lire la suite

Par tom -

à propos des diagnostics immobiliers , je tiens à préciser que j'ai plusieurs diplômes dans le secteur du bâtiment et que de plus j'ai exercé dans une des 9 plus grande entreprise d'expertise de france : affligeant à quand des vrais contrôle sur le professionnalisme de ces gens , au delà de toute certification qui me semble même hors propos au regard de tout ce que j'ai pu constaté .

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Réaction du gouvernement face aux pratiques douteuses du secteur de l'immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page