Des professionnels lancent leur propre observatoire des loyers

17/09/2013 à 11:37 - Immobilier - Par - Réagir

Des professionnels lancent leur propre observatoire des loyers
Des professionnels lancent leur propre observatoire des loyers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les professionnels de l'immobilier entendent-ils faire valoir leur indépendance face au gouvernement ? S'ils ne l'expriment pas aussi clairement, certains d'entre eux ont toutefois décidé de lancer leur propre observatoire des loyers. Un organe qui, bien qu'ils s'en défendent, pourrait entrer en concurrence directe avec les observatoires que Cécile Duflot, la ministre du Logement, souhaite développer dans le cadre de son projet de loi Alur.

Voté en fin de semaine dernière par les députés, le dispositif d'encadrement des loyers vise à limiter les hausses de loyer en cas de nouvelle location ou de reconduction de bail. Un système qui concernera principalement les zones dites tendues au sein desquelles un « loyer médian » sera établi grâce aux données collectées par des observatoires locaux des loyers. Pour l'heure au nombre de 19, ces observatoires devraient à termes être implantés sur l'ensemble du territoire (courant 2014).

En profond désaccord avec les chiffres communiqués par le gouvernement concernant une éventuelle envolée des loyers en France, plusieurs dizaines de professionnels de l'immobilier se sont rassemblés autour de l'Observatoire CLAMEUR (Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux) afin de proposer une alternative au dispositif mis en place par le gouvernement.

« Nous voulons faire de Clameur un observatoire incontestable, mis à jour quotidiennement, avec une information accessible au grand public », a ainsi déclaré le président de Clameur, François Davy. Concrètement, l'observatoire que souhaitent développer ces professionnels s'appuiera sur les données transmises par de nombreux acteurs du secteur (agences immobilières telles que Century 21 ou Foncia, promoteurs immobiliers comme Tagerim ou Bouygues, l'UNPI, Nexity, Icade, etc.) afin de dresser une évolution des loyers la plus fiable possible.

« Presque toute la profession est unie derrière cet observatoire. Il s'agit d'une initiative inédite », précise François Davy qui espère qu'un site internet ouvert gratuitement au public puisse voir le jour en 2014.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page