Des taux de crédit immobilier encore à la baisse en 2015

28/01/2015 à 16:08 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Des taux de crédit immobilier encore à la baisse en 2015
Des taux de crédit immobilier encore à la baisse en 2015

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Selon le courtier ACE, les taux de crédit immobilier se seraient de nouveau repliés en janvier affichant désormais un écart de plus de 1% par rapport au début de l'année dernière.

Près d'une banque sur 3 a baissé ses taux en janvier

Les taux d'emprunt ont certes achevé en beauté un exercice 2014 qualifié d'exceptionnel mais quand est-il de ce début d'année 2015. Le mois de janvier touchant à sa fin, l'heure est venue pour le courtier ACE crédit de tirer un premier bilan quant à l'évolution affichée par les taux. Si certains s'attendaient peut-être à leur stabilisation, ils devront encore faire preuve d'un peu de patience. Selon le professionnel, le recul des taux aurait été une nouvelle fois de rigueur en ce début 2015 et près de 30% des établissements bancaires auraient ainsi révisé leur barème à la baisse.

« En janvier, la baisse est significative, comprise entre 0,10 et 0,15 point », note Joël Boumendil. Faisant état d'un repli annuel de plus de 1% (entre les mois de janvier 2015 et 2014), le PDG fondateur du courtier précise que cette poursuite du mouvement baissier se révèle désormais propice à un retour des primo-accédants sur le marché de l'emprunt, et plus particulièrement en Ile-de-France où leur absence se faisait jusque-là cruellement sentir.

Un gain de pouvoir d'achat qui relance les primo-accédants

En effet, alors que le marché du crédit semble devoir se replier sensiblement en province (le montant moyen emprunté cédant 4000 euros entre décembre et janvier pour s'établir à 151 500 euros), le courtier constate une évolution inverse en région Ile-de-France. Réduisant les mensualités des candidats à l'emprunt (passant en un mois de 1546 à 1537 euros), l'attractivité grandissante des taux autorise dans le même temps une légère progression du montant emprunté (gagnant 2000 euros pour se porter à 297 000 euros en moyenne).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page