En Corse, l'immobilier réservé aux corses ?

09/08/2013 à 11:28 - Immobilier - Par - Réagir

En Corse, l'immobilier réservé aux corses ?
En Corse, l'immobilier réservé aux corses ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Devra-t-on à l'avenir être nécessairement corse pour pouvoir acheter en Corse ? Si l'idée a de quoi surprendre et est à même d'alimenter les plus vives polémiques, c'est toutefois celle défendue cette semaine par Paul Giacobbi dans les colonnes de Corse Matin. Afin de lutter contre la spéculation foncière, le député PRG (Parti radical de gauche) et président du conseil exécutif de Corse propose en effet de réserver l'immobilier aux seuls corses.

En matière d'immobilier aussi chacun voit midi à sa porte. Si la hausse des prix puise son existence à différentes sources, pour Paul Giacobbi elle s'expliquerait principalement par la présence grandissante des continentaux sur l'île. « On ne peut plus admettre, sinon à souhaiter la spéculation et toutes les dérives qui l'accompagnent, que la terre de Corse continue à être totalement libre d'acquisition », souligne-t-il avant d'ajouter qu'il « faut limiter l'accès à la propriété foncière en Corse pour les non résidents ».

Rejoignant ici les nationalistes qui proposaient déjà en 2010 de restreindre les acquisitions immobilières aux acheteurs résidant depuis au moins dix ans en Corse, Paul Giacobbi évoque pour sa part une durée de résidence de 5 ans ou un « attachement familial à la Corse afin de ne pas pénaliser les Corses de l'extérieur ».

Si l'adoption d'une telle disposition s'apparenterait à une petite victoire pour les nationalistes, elle ne serait toutefois pas du goût de l'Association de défense des droits des Corses dans la République. «  La Corse, c'est la France. Et en France, nous devons tous être traités de la même façon », déclare ainsi sa présidente, Marie-Dominique Roustan-Lanfranchi, auprès de Francetv info. Cette dernière pose d'ailleurs la question : « En quoi est-ce gênant que monsieur Dupont ou monsieur Durand veuillent acheter un petit bien en Corse, si messieurs Luciani ou Paolo achètent un appartement à Paris ou Perpignan ? »

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page