Endettement, logement : l'Insee dresse le portrait des français

14/11/2013 à 10:22 - Immobilier - Par - Réagir

Endettement, logement : l'Insee dresse le portrait des français
Endettement, logement : l'Insee dresse le portrait des français

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Face à des prix de l'immobilier en pleine expansion, les ménages français n'ont eu comme seule alternative que d'accroître leur endettement. Voici le principale enseignement que l'on peut retenir d'une l'enquête publiée ce jeudi 14 novembre par l'Insee visant à dresser le "portrait social" de la France entre 2005 et 2011.

Si dans sa dernière étude baptisée "France, portrait social", l'Insee (institut nationale de la statistique et des études économiques) passe en revue des secteurs aussi divers que l'éducation, les salaires ou encore la fécondité c'est ici sur deux témoins fondamentaux du niveau de vie des français que nous allons nous pencher : l'endettement et le logement.

Concernant le premier point, l'Insee note qu'entre 2005 et 2011, l'endettement des ménages a très nettement progressé. Concrètement, si l'encours global des prêts immobiliers souscrits atteignait 442 milliards d'euros en 2005, celui-ci a quasiment doublé en à peine 6 ans (800 milliards en 2011). La faute en revient principalement à des prix de l'immobilier qui, en s'envolant de 29% au cours de cette période, ont très largement excédé un niveau de ressources ne progressant pour sa part que de 12%. A noter que si l'encours de crédit à l'habitat a enregistré une franche hausse, il n'en va pas de même en ce qui concerne le nombre d'emprunteurs qui n'a dans le même temps progressé que de 6%.

Endettés pour des montants plus élevés, les français le sont également sur des durées plus longues. A défaut de pouvoir assumer le remboursement de mensualités plus importantes, les français ont donc opté pour un allongement de leur durée d'emprunt. Engagés sur 20 ans en 2005, les ménages de moins de 30 ans le sont désormais sur 25 ans.

Sur le front du logement, l'Insee vient confirmer ce que bon nombre de français constatent au quotidien : occuper un logement coûte de plus en plus cher. Les propriétaires ayant souscrit un crédit immobilier consacrent ainsi en moyenne quelques 13.700 euros chaque année à leur bien. Quant aux locataires (hors logements sociaux), ils affichent un budget logement de 625 euros mensuels, soit 7500 euros par an. Si l'on en croit l'Insee, de telles sommes représentent près d'un quart du revenu moyen des français (23%).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page