Prix de l'immobilier : les premières baisses montrent le bout de leur nez

02/08/2011 à 11:18 - Immobilier - Par - Réagir

Enfin des baisses de prix pour l'immobilier
Prix de l'immobilier : les premières baisses montrent le bout de leur nez

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après avoir observé le prix du mètre carré parisien dépasser les 8000 euros, les notaires n'anticipaient, la semaine dernière, aucun recul des prix de la capitale avant la fin de l'été. Une baisse qui semble pourtant être l'invité surprise du dernier baromètre.

Selon les dernières constatations des notaires de Paris Ile-de-France, les prix de l'immobilier francilien auraient enregistré une évolution annuelle de +14,2% puis de +13,9% en avril et mai dernier. Une hausse soutenue qui apparaît une nouvelle fois plus marquée en ce qui concerne la capitale. En affichant une progression de +22,7% entre les mois de mai 2010 et mai 2011, Paris a ainsi vu son prix moyen au mètre carré franchir la barre des 8000 euros (8020 euros exactement).

Pas de baisse en vue pour les notaires...

Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, à Paris les candidats à l'achat immobilier qui se sont donc vus confirmer une nette hausse des prix devront sans doute patienter quelques mois encore avant de pouvoir constater une quelconque amélioration. En effet, de l'avis des notaires, « les premières données concernant les avant-contrats de vente dans Paris indiquent que la hausse des prix de vente ne fléchira pas pendant l'été 2011 ».

Si pour les notaires, aucune baisse des prix de l'immobilier n'est donc à attendre avant quelques mois, l'avis n'est toutefois pas partagé par le site d'annonces immobilières qui, dans son dernier baromètre des prix, observe d'ores et déjà une certaines inversion de tendance.

... la baisse des prix est pourtant déjà là

Après une forte progression affichée en juin 2011 (+0,6%), l'indice des prix a en effet enregistré un recul de -0,15% en juillet dernier. Ce repli semble notamment avoir été alimenté par la stabilisation voire la baisse des prix observée en variation trimestrielle dans diverses grandes villes françaises. Si Laon affiche le recul le plus important avec -10,49%, des villes comme Bourg-en-Bresse (-3,27%), Troyes (-3,20%) ou Le Mans (-2,19%) ne sont pas en reste. Du côté des grandes agglomérations, Marseille enregistre une baisse de ses prix de l'immobilier de -0,3% (à 3203 euros/m²), Toulouse de -0,4%, Strasbourg et Bordeaux de -0,5% et rennes de -0,6%.

La baisse observée ici reste toutefois encore relativement marginale. Rouen et Nancy affichent ainsi une progression de leurs prix de respectivement +6,26% et +4%, Le Havre de +2,64%. La ville de Nice enregistre pour sa part une hausse mensuelle de +1% et Lyon de +0,7% (à 2887 euros/m²). Quant à la capitale, elle se positionne aux côté de Lille et Montpellier parmi les villes dont les prix de l'immobilier semblent avoir adopté une certaine stabilité d'un mois sur l'autre.

Vos réactions

Immobilier - Prix de l'immobilier : les premières baisses montrent le bout de leur nez

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Prix de l'immobilier : les premières baisses montrent le bout de leur nez

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page