Grèce : le nouvel Eldorado immobilier

20/07/2015 à 15:43 - Immobilier - Par - Réagir

Grèce : le nouvel Eldorado immobilier
Grèce : le nouvel Eldorado immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A toute chose malheur est bon. Alors que les économistes s'interrogent sur l'avenir de la Grèce, nombreux sont les investisseurs immobiliers à vouloir profiter de la situation.

Grèce : des années de crise immobilière

Si la Grèce affronte actuellement l'une des plus graves crises de son histoire, certains entendent bien tirer parti d'une économie au bord du gouffre pour réaliser de bonnes affaires. Délaissé par des grecs sans le sous, le marché immobilier hellène serait aujourd'hui la proie des investisseurs étrangers. Les difficultés économiques de la Grèce ne datent pas d'hier : il y a quelques années déjà, bon nombre d'emprunteurs grecs se sont vus obligés de revendre leur bien pour pouvoir rembourser leur crédit immobilier. Des logements qui n'ont fait qu'alimenter un stock de biens disponibles alors que, parallèlement, le nombre de candidats à l'achat fondait comme neige au soleil. On estime aujourd'hui à quelques 250 000 le nombre de logements proposés à la vente et ne trouvant pas preneur. De fait, les prix de l'immobilier n'ont eu de cesse de se replier au fil des ans, accusant en moyenne une correction de -17% sur la seule année 2014 et -40% depuis 2007. Or, dans le même temps, le volume des mises en ventes a pour sa part bondi de +35%.

Les investisseurs étrangers raflent tout

Si l'on en croit les professionnels locaux, certaines îles grecques ont vu les prix de leurs logements chuter de -30% au cours des 3 dernières années, des îles dont le simple nom a de quoi aiguiser l'appétit des investisseurs étrangers (Mykonos, Santorin, Rhodes, etc.). Qu'ils soient chinois, américains, russes ou même français, ils sont aujourd'hui de plus en plus nombreux à s'intéresser de près, non seulement à l'immobilier de luxe mais également à de plus modestes villas aux prix littéralement bradées. « Il y a 80 % d'acheteurs étrangers dans les îles et 20 % de Grecs », note à ce sujet Giannis Revithis, président de l'union des agents immobilier.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page