Héberger les plus démunis, la priorité de Sylvia Pinel

02/12/2014 à 16:25 - Immobilier - Par - Réagir

Héberger les plus démunis, la priorité de Sylvia Pinel
Héberger les plus démunis, la priorité de Sylvia Pinel

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A travers la politique qu'elle entend mettre en place, Sylvia Pinel compte bien favoriser l'accès au logement des ménages les plus modestes. A l'occasion d'un déplacement à Villeneuve-la-Garenne, la ministre du Logement a ainsi fait de cette « exigence sociale et humaine » l'une de ses priorités.

Sylvia Pinel vient en aide aux ménages modestes

On le sait, Sylvia Pinel accorde une attention toute particulière aux dispositions oeuvrant en faveur des ménages modestes et notamment celles permettant de faciliter leur accès à un logement. Une attention qui s'était déjà révélée en septembre dernier, lorsque la ministre annonçait sa volonté de voir sortir de terre quelques 15 000 nouveaux logements à « très bas loyer » d'ici à 2017, et qui s'est une nouvelle fois manifestée ce mardi 02 décembre. Rencontrant une famille bénéficiant du dispositif d'intermédiation locative Solibail (dispositif permettant aux ménages modestes de se loger convenablement en s'acquittant d'une redevance auprès d'une association conventionnée qui se chargera d'acquitter les loyers), Sylvia Pinel a donc réaffirmé son engagement auprès des plus démunis.

« Améliorer la politique de l'hébergement et favoriser l'accès au logement pour le plus grand nombre est ma priorité », a-t-elle déclaré avant de préciser qu'il s'agit avant tout d'une volonté qui « répond à une exigence sociale et humaine dans un contexte économique et social particulièrement difficile ».

Des actions concrètes et un budget revu à la hausse

Si la ministre a passé en revue les différents leviers que le gouvernement entend actionner pour proposer, selon les propres termes du ministère « des solutions pérennes de logement pour les personnes en difficulté sociale et financière » (fusion de différents services, groupe de travail sur la fin de la gestion saisonnière de l'hébergement, plan pour limiter le recours à l'hébergement en hôtel, renforcement du dispositif Solibail, etc.), elle n'a toutefois pas occulté le coût financier qu'impliquent de telles dispositions. Sylvia Pinel a donc rappelé qui si une enveloppe de 110 millions d'euros est consacrée au financement des actions d'urgence devant être entreprises en cette fin d'année 2014, le projet de loi de Finances 2015 prévoit pour sa part d'allouer plus de 1,3 milliards d'euros à la question de l'hébergement des plus démunis (un budget en hausse de 5% par rapport à l'année précédente).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page