Immobilier : pour Seloger 2009 s'achève sur une hausse des prix

05/01/2010 à 10:06 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : 2009 s'achève sur une hausse des prix
Immobilier : pour Seloger 2009 s'achève sur une hausse des prix

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A l'aube de cette année 2010, l'heure est encore aux observations et analyses de l'année écoulée. Le groupe d'annonces immobilières Seloger.com dévoilait donc hier son dernier baromètre pour l'exercice 2009 avec au programme le maintien d'une légère hausse des prix de l'immobilier.

Pour Seloger.com, novembre et maintenant décembre se seront illustrés comme les mois d'un léger rebond en ce qui concerne les prétentions des vendeurs. Les prix relevés par le baromètre de décembre 2009 ont ainsi affiché une progression de +0,6%. Si « la tendance est essentiellement observée dans les grandes villes », souligne le directeur général de Seloger, Roland Tripard, toutes ne sont toutefois pas logées à la même enseigne. Sur les trois derniers mois de l'année 2009, des villes comme Toulouse (+7,4%), Dijon (+2,5%), Paris (+2,4%), Lilles (+1,4%) ou Bordeaux (+1,2%) voient bel et bien le prix moyen de leur immobilier progresser, Perpignan (-5,6%), Marseille (-1,1%), Grenoble (-1%) ou Lyon (-0,4%) s'affichent encore à la baisse.

Evoquer un rebond du marché de l'ancien est certes excessivement tentant pour les professionnels de l'immobilier mais semble encore relativement prématuré tant la reprise observée ici ou là apparaît disparate.

Concernant le marché de l'immobilier neuf, si les succès du dispositif de défiscalisation Scellier ou du doublement du prêt à taux zéro ont permis de limiter la casse, l'année 2009 s'est toutefois achevée sur des chiffres pour le moins pessimistes. Publiées fin décembre, les données collectées par le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable font état d'une chute du nombre de permis de construire délivrés au cours des 12 derniers mois de -17,9%. Le nombre de mises en chantiers accusent une régression similaire avec -19% depuis décembre 2008. Interrogé par le site Capital.fr, le promoteur immobilier Les Nouveaux Constructeurs souligne par la voix de son président l'étroite corrélation existant entre le marché du neuf et celui de l'ancien. Selon Olivier Mitterand, « tant que les transactions ne seront pas totalement reparties sur ce marché, une partie du secteur du neuf restera bloquée ». Près de 20% des ventes réalisées dans le neuf dépendraient en effet de la revente préalable d'un bien immobilier ancien.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : pour Seloger 2009 s'achève sur une hausse des prix

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : pour Seloger 2009 s'achève sur une hausse des prix

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page