Immobilier : atterrissage en douceur du marché français

04/04/2008 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : atterrissage en douceur
Immobilier : atterrissage en douceur du marché français

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Pas de crise du logement en France à moyen terme, c'est ce qui ressort de la récente étude pilotée par Standard & Poor's (S&P) sur la situation de l'immobilier en Europe. L'agence de notations s'est concentrée sur quatre pays où le secteur de l'immobilier a « explosé » ces dernières années : la France donc, mais aussi l'Espagne, la Grande-Bretagne et l'Irlande. Si l'Hexagone fait montre d'une « bonne résistance », les autres pays sont moins bien lotis. La Grande-Bretagne doit ainsi faire face à un triple choc : un niveau de prix élevé limitant l'accession à la propriété, des taux d'intérêts en hausse alliés à un resserrement des conditions de crédits et, enfin, la prudence des acquéreurs liée au tassement de l'économie locale. Les prix devraient se stabiliser en 2008 avant d'éventuellement rebondir à 4 % en fin d'année prochaine, même si le risque de baisse n'est pas totalement écarté.

Les symptômes du côté de l'immobilier irlandais sont identiques, à savoir des prix prohibitifs, des taux d'intérêts élevés et un taux d'endettement des ménages excessif. Résultat : le marché ne devrait se stabiliser qu'à partir de 2009, après un repli de 6 % des prix en 2008. En Espagne, le dégonflement de la bulle immobilière pourrait lui carrément virer à « l'effondrement du marché ». Cela se traduirait notamment par un « retournement brutal » du secteur de la construction (qui représente 10 % du PIB) et une baisse de 20 % de l'investissement immobilier d'ici 12 à 18 mois. C'est finalement la France qui s'en sort mieux

Si Jean-Michel Six, analyste à S&P, ne prévoit pas d'augmentation des prix dans l'Hexagone pour 2008, l'instauration des dernières mesures fiscales et un niveau d'endettement des ménages inférieur aux autres pays devraient permettre de limiter la casse. Un bémol toutefois : le secteur de la construction devrait lui moins bien résister que l'immobilier, selon S&P.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : atterrissage en douceur du marché français

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : atterrissage en douceur du marché français

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page