Immobilier : baisse à tous les étages pour le neuf

17/02/2014 à 11:48 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : baisse à tous les étages pour le neuf
Immobilier : baisse à tous les étages pour le neuf

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En dévoilant sa dernière note de conjoncture, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a certes mis en avant la très nette chute des ventes enregistrée l'année dernière mais a également pu constaté une sensible diminution du nombre de mètres carrés acquis lors de cet exercice 2013.

Immobilier neuf : un marché en berne

Boudé par des investisseurs qui ne se sont pas laissés convaincre par le dispositif de défiscalisation Duflot, le marché du neuf s'est littéralement effondré en 2013. Selon les statistiques révélés la semaine dernière par la FPI, le nombre de ventes de logements neufs constaté lors de l'année écoulée aurait accusé une correction de l'ordre de -30% par rapport à 2010. Si, dans un tel contexte, certains auraient pu s'attendre à une légère inversion de tendance pour cette année 2014, la Fédération ne peut que doucher leurs espoirs en anticipant l'un des pires volumes de ventes de ces 25 dernières années (65.000 transactions attendues).

Logements neufs : évolution contrastée des prix

Face à un marché en berne, les promoteurs ne pourront pas miser sur les prix pour trouver un quelconque réconfort. En effet, ceux-ci ont affiché un repli moyen de -1,6% sur l'ensemble du territoire (-0,6% en province à 4462 euros le m² et -2,6% en Ile-de-France à 3606 euros le m²). Dans le détail, les prix des logements neufs présentent toutefois des évolutions contrastées, oscillant entre sensibles hausses (+1,80% à Nantes, +0,60% à Marseille) et décrochages parfois marqués (-1,20% à Bordeaux, -4,20% à Lyon, -7,1% à Grenoble et jusqu'à -14,3% à Besançon).

Les surfaces se réduisent

En ces temps de crise, la volonté des acquéreurs d'opter pour des logements plus petits pourrait expliquer en partie l'orientation baissière observée sur les prix. Entre les quatrièmes trimestres 2012 et 2013, la surface habitable moyenne s'affiche en effet en léger repli.

Evolution de la surface acquise et du prix selon le type de bien (entre 2012 et 2013) :

  • Studio
    Surface moyenne : 30,2 m² => 29,9 m²
    Prix moyen : 138.341 euros => 135.056 euros
  • 2 pièces
    Surface moyenne : 43,6 m² => 43,4 m²
    Prix moyen : 170.559 euros => 168.809 euros
  • 3 pièces
    Surface moyenne : 63,5 m² => 63,4 m²
    Prix moyen : 241.496 euros => 237.841 euros
  • 4 pièces
    Surface moyenne : 83,8 m² => 83,7 m²
    Prix moyen : 325.882 euros => 331.513 euros
  • 5 pièces
    Surface moyenne : 108,3 m² => 106,9 m²
    Prix moyen : 490.076 euros => 519.928 euros

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page