Immobilier : C. Duflot veut plus de logements étudiants

07/02/2014 à 15:07 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : C. Duflot veut plus de logements étudiants
Immobilier : C. Duflot veut plus de logements étudiants

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le gouvernement souhaite-t-il faire du logement étudiant une priorité nationale ? Oui si l'on en croit l'annonce faite ce jeudi par Cécile Duflot et Geneviève Fioraso de développer de façon conséquente l'offre de logements à destination des étudiants.

Immobilier : le logement étudiant sort de l'ombre

Dans son grand plan visant à relancer la construction et faire sortir de terre quelques 500.000 nouveaux logements chaque année (dont 150.000 à caractère social), le gouvernement avait toutefois totalement passé sous silence une problématique pourtant bien réelle : celle des logements étudiants. Ce manquement est désormais comblé puisque Cécile Duflot vient de promettre la réalisation de 40.000 nouveaux logements à destination des étudiants (dont près de la moitié en Ile-de-France).

Le “Plan 40.000” dévoilé

Professionnels du bâtiment et futurs étudiants peuvent se frotter les mains, ce jeudi 6 février, à l'occasion de l'inauguration d'une résidence étudiante à Fontenay-aux-Roses, la ministre du Logement a affirmé sa volonté de renforcer le parc immobilier dont le CROUS est gestionnaire. De 165.000 actuellement, le nombre de logements étudiants passeraient donc à plus de 200.000 d'ici à la fin du quinquennat (soit une progression de 25%). C'est en tout cas ce que vise le "Plan 40.000" présenté hier par Cécile Duflot et Geneviève Fioraso, la ministre de l'Enseignement Supérieur.

S'appuyant sur des mesures telles que la mobilisation du foncier public, la réduction des normes pesant sur la construction ou encore la simplification des procédures administratives, cette initiative semble désormais faire du logement étudiant une priorité nationale. Le gouvernement aurait donc pris toute la mesure des difficultés rencontrées par les étudiants pour se loger puisque, comme le souligne le ministère, "le logement est le premier poste dans le budget d'un étudiant. Il représente 48 % de son budget au niveau national et 55 % en Ile-de-France".

Rapidité et financement accrus

Concrètement, une circulaire a été envoyée aux recteurs et préfets de régions afin que ceux-ci prennent les dispositions nécessaire à une mise en oeuvre rapide de ce plan. Parallèlement, une enveloppe de 20 millions d'euros supplémentaires dans les budgets 2013 et 2014 du CNOUS (organisme chapeautant l'ensemble des CROUS) permettra à ce dernier de disposer d'un total de 91 millions d'euros à investir dans le logement étudiant.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page