Immobilier : des étudiants français mis en boite

31/08/2010 à 09:34 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : des étudiants français mis en boite
Immobilier : des étudiants français mis en boite

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Manque flagrant de logements, loyers en hausse, incertitude quant aux aides financières disponibles, la rentrée universitaires 2010 s'annonce des plus tendues pour des étudiants au budget généralement restreint. Au Havre toutefois, une initiative suscite originale suscite l'intérêt et ouvre de nouvelles perspectives : des containers en guise de chambre d'étudiant.

Ce lundi 30 août 2010, la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, s'est rendue au Havre pour assister à l'inauguration d'une résidence universitaire d'un genre nouveau. Baptisé « A Docks » (à défaut d'être subtil, le jeu de mot est approprié), le complexe immobilier se compose d'un grand nombre de containers empilés les uns sur les autres. Si l'idée n'est certes pas nouvelle (nous vous en parlions déjà en mai 2009 - voir notre article), la ville du Havre réalise là une première en France, marchant sur les traces d'Amsterdam (la capitale néerlandaise ambitionne de créer une véritable ville de containers recyclés à l'usage de ses étudiants), Londres et de bien d'autres villes, qu'elles soient allemandes, canadiennes ou australiennes.

En proposant une nouvelle vie à ces boîtes métalliques, l'université du Havre surfe sur le concept de développement durable tout en offrant à ses étudiants d'une estimation bien immobilier à moindre coût. Pour un loyer de 280 euros par mois, près d'une centaine d'étudiants pourront s'installer dans des containers de 25 m² pourvus d'une isolation thermique et phonique adaptées. Si l'aspect extérieur reste minimaliste, chaque studio offre un ensemble de prestations tout à fait acceptable (kitchenette, salle de bain, connexion internet et ventilation).

Salués par les pouvoirs publics, ces biens immobiliers innovants destinés à proposer une solution rapide au problème du manque de logements suscitent toutefois l'inquiétude des syndicats étudiants. « Ce type de logement ne nous satisfait pas : il est très dévalorisant. Nous avons droit à des solutions durables et non à du provisoire qui dure », déclarait il y a peu le président de l'Unef, Jean-Baptiste Prévost.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : des étudiants français mis en boite

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : des étudiants français mis en boite

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page