Immobilier : Century 21 confirme la résistance des prix

02/07/2012 à 11:28 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : fin de la baisse des prix ?
Immobilier : Century 21 confirme la résistance des prix

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le marché de l'immobilier ancien continue sa chute. Selon les derniers chiffres du réseau d'agences immobilières, Century 21, les transactions ont reculé de 17,4% au premier semestre 2012, par rapport à la même période l'an dernier. Une dégringolade qui n'est pas encore suffisante pour faire baisser les prix.

« Le plus fort de la baisse [des prix, NDLR] est déjà derrière nous », a déclaré Laurent Vimont, président de Century 21 France, lors de la publication des chiffres des transactions du 1er semestre 2012, lundi 2 juillet. Sur un an, les prix ont reculé de 2,6%. Century 21, constate que c'est la première baisse significative des prix de l'immobilier depuis la crise de 2008.

Mais la baisse semble terminée. Au 1er semestre 2012 par rapport au second semestre 2011, le repli des prix n'est plus que de 0,4%. Il ne devrait pas s'accentuer dans les mois qui suivent, malgré la chute des ventes que Century 21 estime de 15 à 20% sur l'ensemble de l'année 2012, par rapport à 2011. En effet, même si les transactions reculent, les agents immobiliers de Century 21 font le même constat que leurs concurrents, les prix stagnent, voire recommencent à augmenter dans certaines régions.

C'est le cas en Bretagne, dans la région Centre, en Champagne Ardenne, en Franche-Comté, en Languedoc-Roussillon, en Limousin ou encore en Lorraine, des régions qui avaient pourtant vu les prix de l'immobilier sérieusement reculer l'an dernier. Même à Paris, où les prix débutaient à peine leur baisse, la hausse est de nouveau d'actualité.

Century 21 se veut donc aussi pessimiste que ses concurrents en annonçant que les prix des logements resteront stables cette année pour une grande partie du territoire. Une légère augmentation n'est pas à exclure, mais elle n'aura rien à voir avec ce qu'à connu le marché ces dernières années.

Les vendeurs de biens immobiliers ne sont pas prêts à baisser leurs prix en 2012, car la demande est encore forte. Mais les acheteurs potentiels, vont continuer à bouder le marché, à moins que leur projet immobilier soit urgent, car le niveau des prix reste intenable pour leur permettre de devenir propriétaires. Les dispositifs de soutien comme le PTZ+, ne sont plus efficaces et la prochaine remontée des taux d'intérêts de crédit immobilier à la fin de l'été ne va pas améliorer les choses. Une forte chute des prix est donc envisageable à la fin de l'année ou début 2013.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : Century 21 confirme la résistance des prix

Noter cet article :

3 3

Par alk -

non, début d'un bras de fer entre vendeurs encore trop gourmands et acquéreurs au pouvoir d'achat réduit comme peau de chagrin.
Les uns continuent de rêver tandis que les autres ont déjà atterri. On connait à l'avance l'issu de cette histoire...

Lire la suite

Par MP -

Effort très méritoire de L. Vimont pour relancer la machine à rêve...après avoir reconnu
une baisse de 2,6% sur un an.
On appelle parfois cette méthode "faire passer la pilule".

Au risque de bloquer à nouveau le marché en dorant, justement, la pilule des vendeurs.
C'est un jeu bien dangereux que joue L. de Vimont, dont même C21 risque de pâtir,
et non de bénéficier...alors que c'est pourtant le but.

Et voilà qu'on nous expliquent que les prix, "en Bretagne, dans la région Centre, en
Champagne Ardenne, en Franche-Comté, en Languedoc-Roussillon, en Limousin
ou encore en Lorraine (...) les prix de l'immobilier sérieusement reculer l'an dernier"

Que celui qui trouve un seul article de presse, ou un seul communiqué de C21 ou
de la FNAIM daté de 2011 et explicitant une baisse des prix dans les régions sus-citées
lève le doigt.

Les baisses de prix dans l'immo, c'est comme les crises économiques, on en parle après,
pour éviter les paniques.

Appelé par un agent immobilier ce soir pour me proposer à 520.000¤ FAI une maison
visitée l'Hiver dernier (2011) à 670.000¤ FAI, et mise en vente en 2008 à 830.000¤...

J'avais proposé 450.000¤ lors de la visite, ce soir, je suis descendu à 400.000¤.

O pourrait relever que si les prix se "maintiennent" cela n'est que par l'effet de la
sortie momentanée des biens "moyens" ou "médiocres" qui constituent la majorité
du déficit des transactions.
Mais peu importe...

Bras de fer effectivement, que les vendeurs et M.Vimont vont perdre, et ils le méritent.
Acquéreurs, ne franchissez pas la porte d'une agence C21, une façon de faire comprendre à
L. de Vimont quelles sont les réalités du marché.

Lire la suite

Par Terminator -

MP votre discours sent celui d'un concurrent à la rue. Je suis moi-même négo chez un indépendant en RP. Ce n'est pas C21 ou consorts qui fixent les prix de mise en vente mais les vendeurs. Ils sont parfois mal conseillés par les négociateurs qui veulent du mandat à tout prix, je le concède. Néanmoins, tout professionnel qui se respecte n'exagérera pas l'estimation car il est impossible aujourd'hui de vendre un bien surévalué.
Je suis d'accord que les chiffres arrivent bien après la bataille mais ils arrivent et reflètent bien la réalité du vécu sur le terrain. Les biens de qualité se vendent et se vendent bien, les prix restent soutenus grâce à eux et car tout le monde n'est pas touché de la même façon par la crise.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : Century 21 confirme la résistance des prix

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page