Immobilier : l'indice de référence des loyers sur le déclin

11/04/2014 à 11:58 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : l'indice de référence des loyers sur le déclin
Immobilier : l'indice de référence des loyers sur le déclin

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce vendredi 11 avril, l'Insee a rendu public son indice de référence des loyers servant de base de calcul aux loyers demandés pour le parc locatif privé. Si celui-ci affiche une orientation haussière continue depuis maintenant 4 ans, le chiffre dévoilé aujourd'hui vient toutefois confirmer une tendance à l'allègement.

Indice des loyers : la dégradation se confirme

Pour ce premier trimestre 2014, l'institut nationale de la statistique et des études économiques (Insee) note que l'indice de référence des loyers (IRL) a enregistré une progression annuelle somme toute mesurée (+0,60%). Faisant suite aux +0,69% et +0,90% observés sur les quatrième et troisième trimestre 2013, cette évolution chiffre certes toujours positive vient toutefois confirmer un repli engagé au deuxième trimestre 2012 (où l'IRL présentait une progression de +2,20%).

A quelle hausse de loyer un locataire peut-il s'attendre ?

Concrètement, l'Irl s'établit désormais à 125,00. Si ce chiffre ne dira sans doute rien au locataire lambda, il n'en est pas moins d'importance puisqu'il servira de base de calcul à toutes les révisions de loyers opérées au cours de ce second trimestre 2014. Dans les faits, qu'il s'agisse d'une nouvelle location, d'une reconduction de bail ou d'une révision annuelle intervenant à la date anniversaire du contrat, un propriétaire bailleur souhaitant revoir à la hausse le loyer qu'il demande ne pourra lui appliquer qu'une progression n'excédant pas 0,60% (soit la variation annuelle du dernier indice publié).

Comme le souligne l'Insee, "le loyer d'un local à usage d'habitation peut être révisé chaque année sur l'initiative du bailleur, à la date indiquée dans le contrat de location ou, à défaut, à la date anniversaire de ce contrat. En l'absence d'une clause de révision, le loyer restera le même pendant toute la durée du bail".

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page