Immobilier : l'UNPI porte plainte contre les organismes HLM

03/07/2012 à 11:01 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : l'UNPI porte plainte contre les HLM
Immobilier : l'UNPI porte plainte contre les organismes HLM

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La guerre serait-elle déclarée entre les propriétaires de biens immobiliers privés et les bailleurs sociaux ? Si l'on n'en est pas encore là, la tension semble toutefois montée d'un cran avec la plainte déposée par l'UNPI à l'encontre des gestionnaires du parc social (HLM).

Le 5 mai dernier, Jean Perrin, président de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), a déposé plainte auprès de la Commission européenne à l'encontre des organismes HLM. Ce dernier estime en effet devoir aujourd'hui faire face à une concurrence déloyale. Motif de la discorde : les quelques 25 milliards d'euros d'aides alloués annuellement par l'Etat au logement social qui, loin de remplir leur rôle, pénaliseraient grandement les propriétaires privés.

Révélée médiatiquement dans un entretien accordé hier par France Bauvin, déléguée de l'UNPI, au Parisien-Aujourd'hui en France, cette plainte ne vise évidemment pas à porter préjudice au logement social mais doit permettre de « rétablir les conditions d'une concurrence loyale sur le marché de l'immobilier locatif ». Dans un contexte immobilier des plus tendus, le soutien sans faille de l'Etat envers le logement social semble donc ne pas être du goût des bailleurs privés qui eux voient dans le même temps leurs dispositifs d'aide à l'investissement locatif se réduire à peau de chagrin.

Regrettant cette différence de traitement, l'UNPI estime que « les aides au parc immobilier public français violent la réglementation de la concurrence européenne en matière d'aides d'Etat ». Selon l'Union, il convient non seulement de rétablir une certaine équité entre marché locatif privé et social mais aussi et surtout de revoir la façon dont sont utilisées l'ensemble de ces aides.

Pour Jean Perrin, la situation et d'autant plus grave que près de 10% des logements sociaux (380.000) seraient actuellement occupés « par des ménages qui ont des revenus mensuels supérieurs à 4 000 euros par mois ». « La moitié des cadres ont accès au logement public et seulement 45% des plus pauvres. Il y a un détournement complet des règles qui régissaient le logement public au départ », souligne quant à elle France Bauvin.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : l'UNPI porte plainte contre les organismes HLM

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : l'UNPI porte plainte contre les organismes HLM

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page