Immobilier : la baisse des prix se poursuivra en 2014

20/01/2014 à 16:33 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la baisse des prix se poursuivra en 2014
Immobilier : la baisse des prix se poursuivra en 2014

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après une année 2013 orientée à la baisse, les prix de l'immobilier devraient poursuivre sur cette lancée au cours des prochains mois. C'est en tout cas ce que laisse entendre le groupe se loger dans son dernier baromètre des prix de l'immobilier.

2013, 2014, même combat pour les prix de l'immobilier

Contrairement aux taux de prêt immobilier qui, après les baisses enregistrées au mois de décembre, semblent se stabiliser en janvier, les prix de l'immobilier devraient entamer l'exercice 2014 comme ils ont achevé celui de 2013. En dévoilant un indice des prix en léger repli sur le dernier trimestre 2013, Se loger fait également part de perspectives relativement favorables pour les premiers mois de l'année en cours. "La baisse modérée des prix affichés observée sur les derniers mois de 2013 va se traduire par une baisse des prix de vente sur le premier trimestre 2014", souligne à ce sujet le Président du directoire.

Dans le détail, le groupe constate que les baisses de prix les plus significatives sont à mettre à l'actif de la région Midi-Pyrénées et plus particulièrement de villes telles que Rodez (-6,69% sur les trois derniers mois), Cahors (-3,26%) ou encore Albi (-2,99%). En revanche, certaines agglomérations résistent encore à ce mouvement de correction en affichant quelques hausses notables (+6,12% à Calais et +2,93% à Marseille).

Prudence du côté des vendeurs

Sous l'impulsion de taux de crédit toujours extrêmement attractifs, Roland Tripard estime donc que les prix devraient leur ajustement progressif mais tient toutefois à mettre en garde contre une éventuelle volonté des vendeurs à revoir leurs prétentions à la hausse. Selon lui, une telle attitude "serait de nature à bloquer à nouveau le marché : la solvabilité des acheteurs reste limitée, et le nombre de primo accédants faible".

Un nombre de transactions stabilisé

Concernant le volume de ventes auquel on peut s'attendre cette année, la prudence semble une nouvelle fois être de mise. "Entre 2012 et 2013 il y a eu une baisse modérée du nombre de transactions. En 2014 soit il y aura une baisse légère des transactions, soit une stabilité", note ainsi Bertrand Gstalder, directeur général, dans un entretien accordé au site les clés du midi.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page