Immobilier : la baisse des prix s'installe durablement

21/09/2009 à 10:23 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la baisse des prix va durer
Immobilier : la baisse des prix s'installe durablement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Notaires, FNAIM, ministère du Logement, les plus récentes études concernant l'état de santé du marché immobilier dressent toutes le même constat : les prix des logements enregistrent un net recul. Si quelques irréductibles analystes continuent d'attendre un rebond à court terme illusoire, la tendance générale des prévisions actuelles semble pourtant bien s'orienter vers une pérennisation notable de la baisse des prix.

« En 2009, nous sommes à l'an un de la baisse des prix », la petite phrase est du directeur des études économiques du cabinet Xerfi, Alexandre Mirlicourtois, et traduit parfaitement l'opinion d'un grand nombre d'observateurs. Pour ce dernier, « après un cycle de forte hausse, entre 1997 et 2007, qui a déconnecté les prix immobiliers de la réalité économique », le marché immobilier français s'installe aujourd'hui « clairement dans un changement de cycle ».

Interrogé , Cyril Blesson dresse un panorama plus précis de ce qui pourrait attendre l'immobilier au cours des prochains mois. De l'avis du directeur de la recherche économique de Seeds Finance, « la baisse va se poursuivre, au moins au début de 2010. La stabilisation pourrait avoir lieu dans le courant de l'année, mais il est illusoire d'attendre un franc rebond avant 2011 ». Dans la perspective d'une étude réalisée en partenariat avec le comparateur de crédit en ligne dont la publication est programmée pour ce 29 septembre prochain, Cyril Blesson confirme ses prévisions faites au début de l'été : « je peux dire que la baisse [des prix de l'immobilier] sera bien de l'ordre de 12 % ». Ce dernier va même plus loin, mettant en cause la crédibilité de certains analystes prévoyant un retour rapide à la hausse. « La crise immobilière n'est pas terminée et on voit mal comment les prix pourraient repartir sans un réel redémarrage préalable des transactions », estime-t-il.

Les transactions semblent pourtant avoir d'ores et déjà bénéficié de la baisse massive des taux de crédit immobilier engagée depuis la fin 2008 mais pâtissent encore des conditions d'octroi strictes pratiquées par les banques et autres établissements prêteurs. Une attitude que Cyril Blesson considère légitime : « on a beaucoup reproché aux établissements américains d'avoir prêté trop facilement à des ménages non solvables, on ne peut pas en vouloir aujourd'hui aux banques françaises de faire preuve de prudence ». Loin des 156 milliards d'euros distribués par les banques en 2006, l'économiste de Seeds Finance prévoit pour cette année 2009 une production de prêts immobiliers avoisinant les 90 milliards d'euros.

Alexandre Mirlicourtois justifie quant à lui la propension des établissements bancaires à refuser de façon encore importante bon nombre de demandes de crédit par une conjoncture économique actuelle en berne : « même si ces dernières [les banques] ne changent pas leurs conditions d'attribution, les dossiers sont moins bons, du fait d'un environnement économique dégradé », concède-t-il.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : la baisse des prix s'installe durablement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : la baisse des prix s'installe durablement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page