Immobilier et construction : la crise persiste et signe

28/07/2009 à 11:24 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la crise persiste et signe
Immobilier et construction : la crise persiste et signe

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La crise est bel et bien toujours présente en ce qui le secteur de l'immobilier et notamment celui de la construction. Les chiffres publiés ce matin par le ministère de l'Ecologie confirme en effet une nette baisse d'activité sur le deuxième trimestre 2009.

Invariablement, le nombre de permis de construire poursuit sa mise en abîme en affichant un recul annuel de -32,3% pour ce deuxième trimestre 2009. « Ces résultats confirment une baisse tendancielle. Le nombre de permis de construire reste cependant supérieur au début des années 2000 », a immédiatement commenté pour l'AFP Benoist Apparu. Le secrétaire d'Etat au Logement et à l'Urbanisme entendait ainsi ne pas tomber dans un alarmisme inapproprié. En concédant toutefois qu'il fallait revenir au premier semestre 1998 « pour retrouver un niveau aussi bas », l'économiste Michel Mouillart semble, une fois n'est pas coutume, ne pas partager cet optimisme. « La montée du chômage est en train de paralyser les accédants à la propriété », précise-t-il.

Avec 168.930 permis de construire délivrés sur les 6 premiers mois de l'année, le secteur de la construction et de l'immobilier neuf affiche le triste constat d'un recul de -28,5% par rapport au premier semestre 2008. En variation annuelle, le mois de juin enregistre à lui seul une baisse de ces autorisations de l'ordre de -40,4%. Pour Michel Mouillart, l'accumulation de telles données statistiques laisse augurer des perspectives bien ternes pour cette année. Une première depuis 1970, le nombre de mises en chantier pourraient bien s'établir en 2009 à 310.000 unités (à titre de comparaison, 2007 avait enregistré quelques 437.086 mises en chantier). « Cela nous ramène une dizaine d'années en arrière. La crise est très dure. Beaucoup ont cru trop tôt à la reprise », estime l'économiste et professeur à l'Université de Paris X-Nanterre.

Concernant l'immobilier ancien, la Chambre des notaires de Paris et de l'Ile-de-France observait hier un fort repli du nombre des transactions enregistrées (-32% pour les mois de mars, avril, mai par rapport à la même période l'année précédente) associée à une persistance de la baisse des prix immobiliers.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier et construction : la crise persiste et signe

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier et construction : la crise persiste et signe

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page