Immobilier : la hausse des prix s'installe

01/10/2015 à 13:51 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la hausse des prix s'installe
Immobilier : la hausse des prix s'installe

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Conséquence directe du rétablissement du marché, les prix de l'immobilier se sont orientés à la hausse durant le mois d'août dernier. Une progression qui devrait se poursuivre au cours des semaines à venir.

Le retour des acheteurs fait flamber les prix

Si l'on en croit la dernière édition du baromètre LPI-Seloger, la baisse des prix de l'immobilier engagée fin 2012 a depuis plusieurs semaines déjà cédé sa place à un mouvement haussier relativement dynamique. Théâtre d'une remontée des taux d'emprunt, la période estivale (juin-juillet-août) aura également été celui du retour de la hausse des prix. Une progression qui doit beaucoup au retour notable des candidats à l'achat sur le marché (ceux-ci ne souhaitant pas laisser filer ce qui était alors présenté comme leur dernière chance de profiter des taux bas). Cet afflux massif d'acheteurs n'a bien évidemment pas échappé aux vendeurs qui n'ont pas hésité une seconde pour revoir leurs prétentions à la hausse. Selon le baromètre, les prix affichés auraient ainsi progressé de +0,9% sur les trois derniers mois. Dans le détail, la hausse s'établit à +1,1% pour les appartements et à +0,7% pour les maisons.

Moins de marge de négociation pour les acheteurs

Pris en tenaille entre ce qu'ils pensaient être une remontée durable des taux de crédit et un début de hausse des prix, les acheteurs se devaient de trouver rapidement chaussure à leur pied. Conscients de cette situation, les vendeurs ont de fait réduit de façon significative leur marge de négociation (environ 5% si l'on en croit l'économiste Michel Mouillart). Preuve en est la hausse également constatée sur les prix de vente définitifs. « En août, les prix signés ont cru de 1,2 % au cours des trois derniers mois (+1 % pour les appartements et +1,9 % pour les maisons). Ils sont maintenant à +2,4 % de leur niveau d'il y a un an ». Cette progression initiée cet été devrait continuer à faire parler d'elle pour ce mois de septembre où « les prix connaissent généralement une poussée ».

Les ventes ne faibliront pas

Mais cette remontée des prix n'est toutefois pas suffisante pour bloquer un marché désormais résolument engagé sur la voie de la reprise. Les candidats à l'achat profitant toujours de taux de crédit immobilier relativement attractifs, le volume de transactions devrait donc poursuivre sur sa lancée inflationniste (+14% entre août 2015 et août 2014). De l'avis de Michel Mouillart, l'exercice 2015 devrait ainsi « se terminer avec une activité en hausse de 10 % par rapport à l'an dernier, voire peut-être plus ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page